Vendredi, 1ère semaine de Carême - Ne joue pas au pur et dur

Publié le par Diocèse de Gap et d'Embrun

Evangile : La nouvelle justice proposée par le Christ (Mt 5, 20-26)

 

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Je vous le déclare : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux.

Vous avez appris qu'il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu'un commet un meurtre, il en répondra au tribunal. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère en répondra au tribunal. Si quelqu'un insulte son frère, il en répondra au grand conseil. Si quelqu'un maudit son frère, il sera passible de la géhenne de feu.

Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande sur l'autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l'autel, va d'abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Accorde-toi vite avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu'on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou. »

 

 

Le carême avec Frère Denis, religieux trinitaire

 

« Dans ton dialogue avec le Seigneur demande-lui de t'éclairer sur les ambiguïtés possibles de tes motivations. Ne crains pas cette clarification car « la vérité nous rend libres » (voir Jn 8, 32). La réussite de tes actions ne donne pas forcément la légitimité à ce qui les fait naître. Renonce à cette image du pur que tu cultives, pour accepter humblement ton humanité complexe. Tout ce qui t'anime, remets-le à Celui qui t'aime infiniment. »

 

La suite demain…

 

Extrait du livre L’école de la fragilité du Frère Denis Trinez, délégué provincial de l’Ordre trinitaire en France, mis en ligne avec l’aimable autorisation des Editions du Cerf. Pour acheter le livre, cliquez ici : Denis Trinez, L’école de la fragilité.

Pour en savoir plus sur la famille Trinitaire, cliquez ici : blog de Cerfroid

Publié dans Actualité

Commenter cet article