Pèlerinage des jeunes du diocèse de Gap et d'Embrun à Ars

Publié le par VA

Dans le cadre de l’Année sacerdotale placée sous le patronage de Saint Jean-Marie Vianney, curé d’Ars, la Pastorale des Jeunes a proposé un pèlerinage à Ars le week-end du 5 et 6 décembre. Ce moment spirituel a permis aux jeunes de découvrir un saint qu’ils connaissaient à peine. En tant que jeune prêtre, aller à Ars pour cette année consacrée au sacerdoce était pour moi une action de grâce pour le sacrement de l’ordre que j’ai reçu. Le projet d’emmener des jeunes dans ce sanctuaire me traversait l’esprit depuis plusieurs semaines. J’avais déjà parlé d’un projet de pèlerinage avec mon entourage mais beaucoup ont répondu que c’était trop « vieillot » et « dépassé » d’emmener des jeunes voir un curé mort il y a 150 ans.

 

Pourtant, les 30 jeunes de notre diocèse sont revenus enchantés par la journée qu’ils avaient vécue, touchés de pouvoir vivre l’eucharistie à l’autel où se trouve le corps du Saint Curé. Comme prêtre, quel bonheur de pouvoir célébrer la messe avec le calice du curé d’Ars !

 

Plusieurs moments m’ont marqué durant ce pèlerinage :

La profondeur des questions des jeunes sur le sacerdoce, le rôle du prêtre et la vocation.

Leur ferveur durant la célébration de la messe.

Dans la chapelle où se trouve le reliquaire du cœur du Saint Curé, il y a un livre d’intentions de prière, et tous les jeunes ont déposé le nom de leur curé et des prêtres qu’ils connaissaient.

A la fin de la messe, nous avons récité ensemble la prière du sanctuaire pour l’Année sacerdotale, afin de demander à Dieu des vocations pour notre diocèse. Trente jeunes étaient à genoux, au pied du curé d’Ars, pour demander à Dieu des prêtres.

Ces moments forts resteront marqués dans ma mémoire, car ils sont remplis d’Espérance, Espérance pour l’Eglise et notre diocèse.

 

Enfin, nous nous sommes rendus le soir à Lyon pour les illuminations de la ville commémorant l’Immaculée Conception de la Vierge Marie. Nous sommes allés à la paroisse Sainte-Croix assister à un concert du groupe Glorious. Le groupe était venu à Gap pour l’inauguration du local K’to Sphère et nous avait invités à venir les voir.

 

Ces deux moments de prières forts différents se complétaient à merveille pour une journée vraiment spirituelle.

 

Dès le lendemain, les commentaires sur Facebook disaient : « super journée ;  vraiment merci ; on va où la prochaine fois ?? ;  c’est quand la prochaine sortie ? »

                                                                                                                                       Père Charles Troesch


Découverte de la basilique où se trouve la châsse
du Saint Curé

                  Dans la cour de la maison du Curé d'Ars 

             Le Père Charles Troesch lisant l'Evangile
 
Messe avec le calice du Saint Curé à l'autel de la châsse

         Visite de la chapelle où se trouve le reliquaire du coeur du Saint Curé  

   Concert du groupe Glorious à la paroisse Sainte-Croix

 

Témoignage de Julie, 18 ans, venue samedi au pèlerinage de la Pastorale des Jeunes, à Ars.

 

Pourquoi t’es-tu inscrite à ce pèlerinage ?

 

Au début de l’année, à la K'to Sphère, nous avons fait en groupe le programme des rencontres JMJ, et nous avions évoqué un pèlerinage à Ars pour l’Année sacerdotale.

Les responsables de la Pastorale des jeunes, Dominique Lacroix et Gabriel Amar, nous ont envoyés des invitations par mail et par Facebook. Dans le cadre de l’Année sacerdotale, je pense qu’il est important de prier pour nos prêtres. Venir à Ars me semblait une évidence.

 

En quelques mots, que retiens-tu de cette journée ?

 

J’ai appris plein de choses. Déjà dans le car le matin, nous avons pu échanger longtemps en petit groupe avec ceux qui étaient autour de moi : liturgie, offices, questions relatives à la vocation, aux prêtres… Ces divers sujets nous ont bien occupés pendant les 4 heures de voyage.

 

A Ars, notre première activité a été une présentation de la vie de Saint Jean-Marie Vianney, curé d’Ars, par une vidéo sur sa vie. Ca a été pour moi une découverte car je ne connaissais rien de lui. Des temps libres m’ont permis de profiter de moments de silence, car c’est un lieu qui favorise vraiment la prière.

Petite anecdote, j’ai même fait ma première confession dans un confessionnal !

L’après-midi, les filles et les garçons se sont séparés en deux groupes. Les garçons sont allés échanger avec un séminariste d’Ars en 4ème année de formation. Nous les filles, nous sommes allés avec une religieuse (bénédictine de Montmartre, qui anime le sanctuaire comme chez nous, au Laus). Elle nous a parlé du rôle des Sœurs au sanctuaire. Elle était là « pour nous ». On a pu lui poser beaucoup de questions auxquelles elle a répondu.

 

Mais pour toi qui a 18 ans, le curé d’Ars, c’est une figure du passé, ou un saint du 3ème millénaire ?

 

Je ne dirais pas que c’est un saint du passé. Pour moi, un saint est toujours du présent. Il a vécu il y a 150 ans mais d’une certaine manière, ce qu’il a fait est à mes yeux intemporel.

Sa vie témoigne pour nous de ce qu’est l’essentiel du prêtre : la confession et l’eucharistie.

 

Vous avez d’ailleurs vécu en groupe un temps pour l’Eucharistie. Le sanctuaire vous a d’ailleurs proposé de célébrer sur l’autel où se trouve le corps du Curé d’Ars.

 

Oui, on a eu la chance d’avoir la messe (à l’envers J !!) sur l’autel où se trouve le corps du curé d’Ars. Pendant cette eucharistie, j’ai pensé que c’était comme ça  que le curé d’Ars disait la messe. En plus, elle a été célébrée avec « son calice ». En repensant au fait qu’il est le Saint Patron des prêtres de l’univers, à ce moment là je regardais le Père Charles célébrer.

 

J’ai réalisé combien il est important de prier pour les prêtres.


_____________


Publié dans Actualité

Commenter cet article

Marie Olivier 10/12/2009 12:04


Belle journée en toute simplicité, avec une large place pour la discussion, la prière et la méditation. Ars, pas vieillot du tout, les jeunes n'ont pas besoin que de sensationnel mais aussi de
comprendre leur vie dans la foi.
Merci aux initiateurs de ce temps.
Marie


GAILLAUD Julie 09/12/2009 15:14


On peut dire que Merci après une si belle journée!!