Mercredi, 2e semaine de Carême - Ose le pas dans la foi !

Publié le par Diocèse de Gap et d'Embrun

Evangile : Les disciples appelés à donner leur vie pour les hommes à la suite du Christ (Mt 20, 17-28)

 

Au moment de monter à Jérusalem, Jésus prit à part les Douze et, pendant la route, il leur dit :

« Voici que nous montons à Jérusalem. Le Fils de l'homme sera livré aux chefs des prêtres et aux scribes, ils le condamneront à mort et le livreront aux païens pour qu'ils se moquent de lui, le flagellent et le crucifient, et, le troisième jour, il ressuscitera. »

Alors la mère de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, s'approcha de Jésus avec ses fils et se prosterna pour lui faire une demande.

Jésus lui dit : « Que veux-tu ? » Elle répondit : « Voilà mes deux fils : ordonne qu'ils siègent, l'un à ta droite et l'autre à ta gauche, dans ton Royaume. »

Jésus répondit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire à la coupe que je vais boire ? » Ils lui dirent : « Nous le pouvons. »

Il leur dit : « Ma coupe, vous y boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, il ne m'appartient pas de l'accorder ; il y a ceux pour qui ces places sont préparées par mon Père. »

Les dix autres avaient entendu, et s'indignèrent contre les deux frères.

Jésus les appela et leur dit : « Vous le savez : les chefs des nations païennes commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir.

Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand sera votre serviteur ; et celui qui veut être le premier sera votre esclave.

Ainsi, le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

 

 

Le carême avec Frère Denis, religieux trinitaire

 

« Que l'expérience de ta misère intérieure ne te pousse jamais à te croire irrécupérable aux yeux du Seigneur : tu te replierais sur toi, tu quitterais la prière. C'est le moment pour toi de faire un vrai pas dans la foi, crois à Son amour, il te l'a prouvé sur la croix. »

 

La suite demain…

 

Extrait du livre L’école de la fragilité du Frère Denis Trinez, délégué provincial de l’Ordre trinitaire en France, mis en ligne avec l’aimable autorisation des Editions du Cerf. Pour acheter le livre, cliquez ici : Denis Trinez, L’école de la fragilité.

Pour en savoir plus sur la famille Trinitaire, cliquez ici : blog de Cerfroid

 

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article