La Sainte Anne dans les montagnes de Ceillac

Publié le par Diocèse de Gap et d'Embrun

Par un temps magnifique de soleil et de pureté de l’air à 2410 m d’altitude, la fête de sainte Anne a été célébrée dans les montagnes de Ceillac, juste au-dessous de la Font-Sancte, le 26 juillet, comme chaque année à pareille date.

 

Trois cents pèlerins ont participé, gens du pays, résidents ou vacanciers, venant de Ceillac, du Guillestrois et de divers endroits du Queyras, ainsi que de l’Ubaye. La procession de Ceillac est montée depuis Chorionde avec des haltes de chant et de méditation sur « La Vierge Marie, fille de sainte Anne et Mère de Dieu », « Marie, fille de sainte Anne et notre Mère ». La procession de l’Ubaye est vaillamment passée par le Col du Girardin. Les deux processions sont allées l’une vers l’autre comme, lors de la Visitation, la Vierge Marie est allée vers sa cousine Elisabeth. En guise d’émouvant accueil mutuel, au rythme des chants, les deux bannières se sont « embrassées » et ont été apportées à la chapelle pour ouvrir la messe.


STE ANNE - 26.07.2010 034
STE ANNE - 26.07.2010 035
  La bannière de Ceillac :
Sainte Anne apprenant à Marie à lire la Parole de Dieu
  La bannière des pèlerins de l’Ubaye :
« Sainte Anne, priez pour nous ! »

 

Les pèlerins une fois réunis autour de la chapelle, la messe a été concélébrée par le Père André Bernardi, curé de Ceillac et du Guillestrois, le Père Jean-Luc Grizolle, curé d’Arvieux, le Père Jacques, aumônier de personnes handicapée à Lille, et le Père Pierre Fournier, du Service diocésain de formation.

   

STE ANNE - 26.07.2010 017
STE ANNE - 26.07.2010 031
  Une partie de l'assemblée...   ... entre chapelle, croix et lac
STE ANNE - 26.07.2010 025
  De gauche à droite :
le Père Jacques, de Lille, le Père André Bernardi, le Père Pierre Fournier, le Père Jean-Luc Grizolle

   

La prédication s’est surtout adressée aux enfants sur le thème « L’Etoile des apôtres et des amis de Jésus » :  

- Autour de la paume de notre main, nos cinq doigts s’ouvrent comme les cinq branches d’une étoile ! Au centre, nous dessinons qui ?...

- Jésus !

- Bien sûr ! Et le doigt au-dessus de Jésus, il nous mène à qui ?...

- A Marie, la maman de Jésus !

- Il nous mène à qui encore ?...

- A sainte Anne !

- Et pourquoi ?

- Parce qu’elle est la mère de Marie, et la mamie de Jésus.

- Parfait ! Et, dans notre main, le pouce, il nous conduit à qui ?...

- ... ?

- A l’apôtre saint Jacques. Après saint Pierre, Jacques est le principal des onze apôtres. A Ceillac, il y avait un oratoire Saint-Jacques et en Ubaye, à Méollans, hier, c’était la fête de saint Jacques.

- Le petit doigt en face du pouce, il nous tourne vers qui ?...

-... ?

- Vers Marie-Madeleine ! Au matin de Pâques, Jésus ressuscité l’envoie comme l’"apôtre des Apôtres" : « Va trouver mes frères et dis-leur que je monte vers le Père ». Marie-Madeleine est honorée en Ubaye au Col de Larche et au Col de Vars, et, à Ceillac, au hameau de la Riaille. Et ce doigt-ci ?...

Il nous oriente vers saint Antoine le Grand, l’ermite en Egypte. Orphelin à dix-huit ans, il a tout quitté pour se consacrer à Dieu. Aujourd’hui, les pèlerins font comme lui : ils quittent leur famille et leur maison, et ils vont marcher en priant Dieu. A Ceillac, il y a une tradition de saint Antoine et des messes célébrées lors de sa fête de 17 janvier.

Et ce dernier doigt,  il peut évoquer quel pèlerin ami de Jésus ?... Saint Roch : orphelin à dix-sept ans, formé à la médecine, il était très proche des malades. Il est parti en pèlerinage jusqu’à Rome. Sur son chemin aller et retour, il guérissait les malades de la peste par ses capacités de médecin ou de faiseur de miracles. En Ubaye, des lieux honorent saint Roch et, à Ceillac, c’est la chapelle Saint-Roch aux Chalmettes. Chaque jour, Jésus nous accompagne avec l’Etoile de ses proches et de ses amis : la Vierge Marie et sainte Anne, l’apôtre saint Jacques et sainte Marie-Madeleine, saint Antoine l’Ermite et saint Roch. Cette Etoile de Jésus, vous pourrez la dessiner sur papier, ce soir, avec vos parents, en rentrant à la maison… »

 

Après la messe, les pèlerins se sont égayés sur le gazon très verdoyant pour le pique-nique composé de diverses spécialités. Les pèlerins d’Ubaye n’ont pas tardé à repartir. Les pèlerins descendant du côté de Ceillac ont fait une halte-prière à la chapelle Sainte-Anne avant de descendre. A l’entrée du village, auprès d’une croix dressée au bord du chemin, un temps de prière d’action de grâces. Cette prière s’est prolongée à l’église avant le retour vers les domiciles respectifs.

Deux semaines auparavant, le 12 juillet, la messe avait été célébrée au col du « Pas du Curé », à 2783 m d’altitude, en hommage au vaillant Père Edouard David, qui fut curé de Ceillac aux années 1930-1935 et qui passait toujours par ce « Pas » pour rendre visite à sa famille, à Vars.

Au cœur de l’été, ce pèlerinage de sainte Anne demeure comme une journée de bénédiction pour tous.

 

Père Pierre Fournier

Photos Guy Para

 

 

 

 

Pour l'article sur le Pas du Curé, voir le lien suivant :

Le Pas du Curé : Un bel hommage au Père Edouard David

Pour la Sainte-Anne de juillet 2007 présidée par Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, voir le lien suivant :

Fête de la Sainte-Anne à Ceillac

Publié dans Actualité

Commenter cet article