La frêle silhouette de la RN 85 - récit d'une coïncidence

Publié le par Diocèse de Gap et d'Embrun

C'est avec joie que nous vous partageons, ci-dessous, le contenu d'une lettre écrite à Mgr Jean-Michel di Falco Léandri par une femme ayant vécu une étrange "coïncidence" :

 

Samedi 7 mai 2011, 8h20 le ciel est clair, le soleil se lève, il fait frais, normal 6h20 au soleil. Nous partons pour Gap, ville que nous aimons. Juste avant de traverser le pont qui enjambe la Sèveraisse un terrain gravillonné à droite. Les douanes nous font signe de nous arrêter. Bref arrêt, nous repartons.

Au retour nous passons au magasin Leclerc faire quelques courses et acheter le CD Gloria. Immédiatement, je dispose le CD dans le lecteur du tableau de bord. Silence dans la voiture, un vrai moment de bonheur.

Virage à droite, nous nous engageons sur le pont qui enjambe la Sèveraisse, virage à gauche. Tous les trois nous jetons un coup d’œil au parking. Plus de douaniers, mais une jeune et frêle silhouette qui attend le « client ».

 

A ce moment précis, nous vous entendons dire « Elle se prostitue, c’est le Christ » (1). Nous nous exclamons tous les trois « Oui Monseigneur » et nous éclatons de rire ???

Aussitôt nous réalisons qu’il n’y a rien de risible.

A l’arrière de la voiture, Colette ma voisine me dit : « Elle est seule, pas même une voiture où elle pourrait s’abriter, voire fuir en cas de danger ».

J’ajoute : « Elle est à la merci du premier détraqué ? »

Nous aurions pu nous arrêter, lui faire un sourire, partager une boisson fraiche que je transporte dans la glacière, peut-être échanger quelques mots ?

Nous avons continué notre route. Nous avons laissé derrière nous la frêle silhouette. D’où vient-elle ? D’un pays de l’Est ou d’un village voisin ? Pourquoi est-elle là ? Sans papier, sans famille ? Nous arrivons à Valbonnais, contents de notre journée. Mon mari gare la voiture.

Il est 4h du matin. Je viens de me réveiller.

J’entends la respiration de mon mari. Je suis bien dans mon lit.

Je repense à la frêle silhouette de la RN 85.

Je n’arrive pas à me rendormir, c’est le Coca-Cola que j’ai bu un peu tard.

Monseigneur, vous homme d’Eglise, vous qui avez la Foi, pouvez-vous faire une prière pour la frêle silhouette de la RN 85.

Merci Monseigneur !

 

(1) Cette phrase se trouve dans le texte de Mgr. di Falco, « Je cherche ton visage, Seigneur, ne me cache pas ton visage, dans le CD des « Prêtres » : GLORIA

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article

de felice 04/06/2011 00:07



j ai fait ine erreur dans le message précedent le dvd et de spiritus dei. j attends le prochain avec impatience.



de felice 03/06/2011 23:52



je suis trés emue. je viens de lire le texte de ma lettre .la fréle silhouette de la nationale 85.


ma fille m a offert le dvd gloria.encore merci pour l emotion qu il me procure.j organise des soirée dvd gloria avec mes voisins et mes amies.du bonheur pour tous et de l emotion et de la
convivialité. respectueuses salutations



pons 31/05/2011 13:09



merci, pour vos emails, merci pour les cd des prètres, je les passe en boucle,