Confirmations à Embrun par Mgr Félix Caillet

Publié le par Diocèse de Gap et d'Embrun

Le dimanche 27 juin, Mgr Félix Caillet, vicaire général, confirmait sept jeunes de l’Embrunais en la cathédrale Notre-Dame du Réal d’Embrun. Photos et homélie :

 

P6270072

P6270024
 Une assemblée nombreuse et priante
 Un enfant bien attentif...
 P6270047  P6270048
 Mgr Félix Caillet, vicaire général, portant le Saint-Chrême,
et M. Jean-Pascal Casanova, diacre permanent

 "Emma, sois marquée de l'Esprit-Saint, le Don de Dieu !"


 P6270085
  Les nouveaux confirmés avec Mgr Félix Caillet à l'issue de la célébration à l'autel de Notre-Dame du Réal

 

 

Homélie de Mgr Félix Caillet, vicaire général

 

Cette semaine, en voiture, pour nous rendre à la rencontre du Conseil épiscopal, avec Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, nous parlions GPS. Quelle technique merveilleuse ! Des millions de voitures prises en charge simultanément, chacune suivant son chemin propre. Comment se peut-il qu’un système unique puisse réguler autant de demandes particulières en même temps ? Y avez-vous pensé ? Au rond-point des Champs-Elysées comme au rond-point des Orres, chaque automobiliste vient de quelque part pour aller quelque part et chacun reçoit son itinéraire ; son chemin lui est indiqué dans la langue choisie. Il s’engage sur une mauvaise direction !... la voix se fait entendre : « si vous le pouvez, faites demi-tour ! » « Faites demi-tour », répète-t-elle sans le moindre énervement. Vous renoncez à rebrousser chemin pour retrouver l’itinéraire initial ! Le GPS vous retrouve et de nouveau vous guide. Une seule condition : avancer. A l’arrêt, le GPS peut vous renseigner sur votre position mais pas sur votre chemin. En marche arrière, il est perdu. Avec lui, vous gardez toute votre liberté avec l’assurance de ne pas vous perdre.

Dans notre rencontre au Laus, voici une semaine, vous m’avez dit que parmi les dons de l’Esprit, celui qui vous séduit le plus est le don de sagesse. Les parents, ne souriez-pas ! Il ne s’agit pas de la sagesse qui consisterait à ne jamais sortir le soir, à obéir en tout point aux injonctions paternelles. La Sagesse ? C’est ce don reçu du Père et du Fils quand ils nous font le don de l’Esprit. Cette Sagesse qui nous fait discerner le projet d’Amour de Dieu sur nous. Cette Sagesse qui nous indique un chemin : celui de la vie, celui des Béatitudes, celui du bonheur. Viens, suis-moi. Laisse tomber tes recherches de plaisirs futiles et suis-moi. Ne cherche pas de prétexte, pas même celui de faire des adieux à ceux à qui tu es attaché. Libère toi toi-même de ces liens et viens, suis moi. Cette Sagesse ne vous fera pas raisonner de travers.

« Viens, suis moi ! » Ils sont nombreux les hommes et les femmes qui, aujourd’hui, rencontrant le Christ, changent de voie et s’engagent à sa suite sur le chemin de l’Amour. Aujourd’hui, à travers la France, de nombreux jeunes vont être ordonnés prêtres. Ils ont entendu la radicalité de l’appel : « Viens, suis-moi ! »

Qui que tu sois, saches une chose : si tu le veux ! Comme il appartient au conducteur de mettre ou de ne pas mettre son GPS. Si tu le veux, ton Chemin c’est le Christ. L’Esprit en est la voix : voix V.O.I.X. et voie V.O.I.E.. A chacun son chemin. A chacun, chacune sa vocation.

L’Esprit souffle où il veut et nul ne sait d’où il vient, ni où il va, sauf LUI qui nous ouvre à l’affection filiale, sauf Lui qui nous fait dire « PERE » et nous donne la liberté du fils.

A Rome, plusieurs d’entre vous, vous avez vécu ce pèlerinage intérieur qui vous a conduit aux origines de la foi chrétienne dans ce temps de recueillement sur les tombeaux de Pierre et de Paul, que nous fêterons mardi, comme sur les tombes des papes. Leur histoire est unique. Celle de Paul ne ressemble en rien à celle de Pierre, mais tel un GPS, le Seigneur les guidait et les accompagnait, chacun sur leur route et pourtant au même moment. Et leurs routes se sont rencontrées ! Cet Esprit de force qui les habitait pour l’un depuis le matin de Pentecôte, pour l’autre quand il a été mis à terre sur la route de Damas, cet Esprit de force, vous allez le recevoir. Pas pour un jour seulement mais pour chaque jour, pour la vie entière.

A l’heure du Mondial, quelle équipe pourrait prétendre pouvoir se dispenser d’un entraîneur ?

A l’heure où les coaches apparaissent de partout, le chrétien pourrait-il vouloir s’affranchir de celui qui rend libre : l’Esprit de Dieu. Esprit de sagesse et de force ?

Le GPS a besoin d’intégrer une carte pour redonner toutes les informations qu’il reçoit… Pour le chrétien, cette carte s’appelle la Parole de Dieu… Une parole qui réveille chaque matin… Une Parole à laisser pénétrer jusqu’à la jointure de vos os, ce qui permet de marcher, d’avancer.

Sur certains GPS, les lieux de restauration viennent régulièrement s’afficher. Pour vous, jeunes confirmés, les communautés chrétiennes sont autant de lieux où vous pourrez vous restaurer et encore mieux, vous nourrir. Elles vous attendent pour vous y accueillir. Prenez votre place ! Même si vous n’avez pas d’argent, prenez, mangez ! Ne laissez pas votre place vide !

 

 

Mgr Félix Caillet

 

 

________________________

 

 

 

 

 

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article