Carême - Vendredi 15 avril - La légende de Marcellus ( II )

Publié le par Diocèse de Gap et d'Embrun

 

Le Carême prépare à Pâques, cœur de la foi chrétienne, fêtée cette année le dimanche 24 avril. Temps de prière, de partage et de conversion intérieure, il peut se vivre en famille, en paroisse, en communautés, mais également à l’aide d’internet.

www.diocesedegap.com propose chaque jour, du Mercredi des Cendres (9 mars) au Vendredi Saint (22 avril) un texte, une prière et un dessin.

 

 

La légende de Marcellus ( II )

 

Peu après, Marcellus, avec sa cohorte, dut quitter Jérusalem pendant quelques jours. Dès son retour, il retourna avec plaisir dans la ville et y croisa un homme qu’il connaissait bien : l’aveugle-né connu de tous, qui mendiait toujours au même endroit. Cette fois cependant cet homme ne mendiait plus et semblait voir parfaitement. Il l’aborda, lui demandant, dans son araméen hésitant, s’il était bien l’aveugle qu’il avait connu. Sur sa réponse affirmative, il poursuivit :

  J’aimerais bien savoir ce qui t’a le plus impressionné quand tes yeux ont découvert le monde : le bleu du ciel, la beauté des arbres, le temple, ou encore l’eau des fontaines, la lumière du soleil se jouant sur les feuilles…

  Rien de tout cela, répondit l’homme, même si je suis toujours émerveillé par tout ce que tu évoques. Mais j’ai vu plus beau, plus émouvant que le soleil, la lune et les étoiles, plus doux que le sourire d’un enfant…

  Quoi donc ? Dis-le moi, vite.

  J’ai vu le regard de celui qui m’a guéri, quand il est venu me trouver après que les Pharisiens m’eurent chassé et injurié. Dans ses yeux il y avait tant de lumière, tant d’amour, que s’évanouirent aussitôt toutes les souffrances que j’avais endurées jusqu’alors.

 

Marcellus retrouva en lui-même la joie indicible qui l’avait saisi quand le Crucifié l’avait regardé. Désireux de ne pas la laisser disparaître, il prit congé rapidement de son nouveau compagnon et partit ruminer son souvenir seul, un peu à l’écart. Son émoi de jadis avait refait surface, intact, mais s’y mêlait en outre un appel insistant : « Toi aussi, lui disait une voix mystérieuse, apprends à regarder tes frères avec tendresse ; tous pourront alors découvrir quelle est la toute puissance de l’amour du Père que je suis venu annoncer. »

 

 

 

vendredi 15 avril ''La légende de Marcellus'' (2) Basile B

  © Basile Bosq

 

 

Prière :

Seigneur Jésus, j’étais dans la nuit. Ouvre mes yeux à ta lumière.

 

 

 

 

  Avec l'aimable autorisation de www.caremechretien.com pour le texte.

Dessin inédit de Basile Bosq pour www.diocesedegap.com

 

 

 

 

 

 

 


Publié dans Actualité

Commenter cet article