Carême - Mercredi 6 avril - Un seul corps

Publié le par Diocèse de Gap et d'Embrun

 

Le Carême prépare à Pâques, cœur de la foi chrétienne, fêtée cette année le dimanche 24 avril. Temps de prière, de partage et de conversion intérieure, il peut se vivre en famille, en paroisse, en communautés, mais également à l’aide d’internet.

www.diocesedegap.com propose chaque jour, du Mercredi des Cendres (9 mars) au Vendredi Saint (22 avril) un texte, une prière et un dessin.

 

 

Un seul corps

 

Je ne pourrai jamais quitter l’Eglise catholique, car je crois que Jésus nous appelle à vivre ensemble comme un seul corps. Dans l’évangile de Jean, peu de temps avant sa mort, Jésus a prié son Père pour ses disciples « afin que tous soient un » (Jean 17. 21) (Timothy Radcliffe, ancien maître de l’ordre dominicain)

 

C’était au moment – tout récent encore – où l’Eglise était secouée par le scandale des prêtres pédophiles et où les médias en quête de proie facile étaient bien disposés à sonner l’hallali de l’Eglise. En ce moment-là, difficile pour notre Eglise, certains fidèles se demandaient réellement s’ils allaient continuer à faire partie de l’Eglise catholique, ou s’ils n’allaient pas chercher ailleurs une nouvelle communauté chrétienne moins compromise. La déclaration de Timothy Radcliffe est arrivée vraiment à point nommé pour rappeler aux fidèles catholiques quelques vérités :

- « Nous restons parce que nous sommes des disciples de Jésus. Croire en Jésus, ce n’est pas adopter une spiritualité privée, à sa guise. C’est accepter d’appartenir à une communauté. Ceux qu’il a appelés à le suivre doivent marcher ensemble. Un chrétien isolé n’est pas un chrétien. »

- « Dès l’origine, Jésus a appelé dans sa communauté les saints et les pécheurs, les sages et les fous : « Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs » (Mt 9. 13) Et il continue à le faire, sinon il n’y aurait pas de place pour un pécheur comme moi. »

- « Au cœur de notre vie chrétienne, il y a l’immense vulnérabilité du Dernier Repas. Appartenir à l’Eglise, c’est accepter un tout petit peu de cette vulnérabilité. Nous acceptons d’être impliqués dans les erreurs et les échecs de l’Eglise comme dans son héroïsme, dans sa folie comme dans sa sagesse, dans ses péchés comme dans sa sainteté. Et l’Eglise m’accepte, moi aussi, avec mes péchés et ma stupidité. » (extraits de Lettre aux catholiques troublés de Timothy Radcliffe, propos recueillis dans La Croix du 31 mars 2009)

 

 

 

Mercredi 6 avril ''Un seul corps'' Basile Bosq

  © Basile Bosq

 

 

Prière

Ce n’est pas la première fois, Seigneur, que ton Eglise est secouée, en crise ou déchirée. Mais chaque fois, ton Esprit l’a fortifiée. Fais-nous tenir bon dans les tempêtes qui surgissent, en communion avec notre pape et nos évêques.

 

 

 

 

  Avec l'aimable autorisation de www.caremechretien.com pour le texte.

Dessin inédit de Basile Bosq pour www.diocesedegap.com

 

 

 

 

 

 

 


Publié dans Actualité

Commenter cet article