Discours de Roland Regue, à l’occasion de la cérémonie à la mémoire du Chanoine Grimaud

Publié le par AS

Monsieur, Chers Pères, Chers paroissiens,
 
Si nous nous trouvons aujourd’hui réunis dans ces lieux, c’est grâce au Chanoine Elie Grimaud, à qui l’Association « Le Foyer Embrunais » entend rendre tout spécialement hommage.
 
En effet, le Chanoine Elie Grimaud, né dans le Champsaur en 1860, et décédé à Embrun en 1952, après avoir été curé de la Cathédrale durant de très nombreuses années, a marqué, au cours de son ministère dans notre ville, son attachement à l’antique métropole et sa dévotion à Notre Dame du Réal.
 
Les plus anciens d’entre nous ont connu cet homme sévère et bon, à la stature imposante, qui les a baptisés, catéchisés ou mariés. Il n’est pas inutile de rappeler qu’il n’a pas hésiter à gratter lui-même l’enduit des murs de notre église pour lui rendre sa magnificence initiale et à organiser de grandes fêtes en l’honneur de Ste Jehanne d’Arc et du Vième centenaire de Jacques Gélu, archevêque de Tours, puis d’Embrun, qui prit la défense de la pucelle.
 
N’a-t-il pas tenté avec un certain succès de redonner vie au pèlerinage de Notre Dame du Réal et fait frapper la médaille miraculeuse que Louis XI portait à son chapeau ? Les autorités civiles ont reconnu d’ailleurs ses hauts mérites en le faisant Chevalier de la Légion d’Honneur (ce qui, à l’époque ne manque pas de faire grincer quelques dents anticléricales).
 
A tous ces mérites que je viens rapidement d’évoquer, il convient d’ajouter les raisons qui nous valent d’être rassemblés dans ce presbytère :
 
Le Chanoine Grimaud a acquis, le  17 Mai 1919 les bâtiments qui nous entourent et connus alors sous le nom de « l’école des Frères » avant la laïcisation de 1905 et plus antérieurement dénommés « maison du Prévôt ». Il a créé sous la dénomination « le Foyer embrunais », à la date du 24 mars 1941, une association régie par la loi du 1er juillet 1901. Son but essentiel était alors l’éducation populaire ayant pour base les principes de la religion catholique et le secours aux pauvres.
 
Aux termes mêmes de l’acte constitutif de cette association, le chanoine Elie Grimaud a fait apport de l’ensemble immobilier devenu depuis le presbytère, après entente avec la Mairie d’Embrun et modification des statuts.
 
Féru d’histoire et défenseur de l’identité embrunaise, le Chanoine Grimaud tenait en effet à ce que ces bâtiments soient gérés essentiellement  par des Embrunais, sous la présidence du Curé de la paroisse, avec l’assistance du Vicaire général.
 
Il avait vu Embrun dépouillé peu à peu de ses prérogatives administratives et ecclésiastiques et tenait à ce que la « Maison du Prévôt » reste dans le patrimoine de ses paroissiens, indépendamment de la Mairie et de l’Evêché de Gap.
 
La plaque apposée sur les murs de ce bâtiment témoignera désormais du don conséquent fait par celui qui tant œuvré, en son temps, pour Embrun et Notre Dame du Réal.
 
Les paroissiens de notre cité lui en sont reconnaissants et le « Foyer embrunais » aura à cœur de gérer et d’entretenir ces locaux, en continuant l’œuvre de son bienfaiteur.
 
                                  Roland REGUE
                                  Président de l’association « Foyer embrunais »

Publié dans Archives

Commenter cet article