Homélie pascale du Père Caillet

Publié le par AS

En cette nuit de Pâques, en France, 2708 adultes vont être plongés dans l’eau du baptême et devenir « enfants de Dieu, enfants de Lumière, enfants de l’Amour ».   Ces adultes nous saisissant la main, nous entraînent à nous replonger dans l’eau de notre baptême. Se plonger dans les eaux de son baptême c’est se plonger dans le bain de l’Amour.

Ce bain d’Amour, ce bain de l ’Amour … vient laver toutes les souillures du temps  dues à l’érosion des habitudes. Toutes les éponges du monde ne parviennent pas à enlever les tâches de l’indifférence déposées au fil du temps.  Ce bain d’Amour, même s’il n’était que simple « bain de bouche »  nous laverait de toute tentation  de répandre toute rumeur et nous provoquerait à cesser de faire circuler cancans, calomnies et médisances.  Ce bain d’Amour, se remplissant de nos larmes, vient laver notre regard pour le rendre lumineux de bienveillance et de bonté.

Se plonger dans l’Océan de l’Amour infini du Père ! Comme la mer, vague après vague, vient découper le rivage, ainsi l’Amour du Père vient-il donner forme à notre humanité, nous façonnant chacun, à son image,   tel le vase d’argile entre les mains du potier ! Se plonger dans l’Océan de l’Amour infini du Père ! Quelle salle de bain n’a-t-elle connu les éclaboussures des enfants prenant leur bain avec grand bonheur !   Se plonger dans le bain de l’Amour… cela vient inévitablement éclabousser notre monde… il s’en trouve alors irrigué.  

Se plonger dans l’Océan de l’Amour infini du Père ! N’y mettre que le bout des doigts,  en prenant soin en plus de veiller à ce qu’aucun goutte vienne ne suive… n’irriguera jamais la planète entière ! Quoique !  Quoiqu’il suffit d’une goutte d’eau pour faire déborder le vase !  Quoique des gouttes d’eau suffisent, par l’arrosage qui en porte le nom, celui du goutte à goutte,  pour que le désert refleurisse !  Quoiqu’une goutte d’eau tombant inlassablement au même endroit finit par creuser la pierre la plus dure ! Quoique ! Mais plus nous nous plongerons, de bon cœur, dans le bain de l’Amour infini du Père, plus cet Amour sera en nous débordant… 

 

A cette eau ruisselante de toute part, les autres attendent d’y apaiser leur soif de vivre et d’espérer. Ils y trouvent leur consolation et leur apaisement.

A cette eau ruisselante et à cet Amour débordant, chacun peut venir rafraîchir son corps en sueur par la maladie ou épuisé par l’effort ou le travail.  Il  y puise tendresse et réconfort.

De cette eau ruisselante et de cet Amour débordant, chacun arrosera tout ce qu’il porte en germe comme force de justice, énergie de partage, et élan de générosité et de don de soi. 

Se plonger dans l’Océan de l’Amour infini du Père ! 

Vous, frères et sœurs, engagés par une parole d’alliance dans le mariage, venez vous plonger… et vos familles s’épanouiront à nouveau.  Vos enfants pataugeront dans le bonheur, le rire et la joie franche et simple. Vous qui en arrivez à penser que personne ne vous aime… venez vous plonger dans cet Océan d’Amour. Des déluges de grâces vous porteront et les eaux vous emmèneront vers des rivages insoupçonnés. Vous, frères et sœurs dans le baptême, nous ne pouvons pas vivre tout seuls, que nos communautés chrétiennes deviennent des réservoirs d’Amour.  D’autres se mettront dans le bain de la vie de l’Eglise et se mouilleront pour le Christ et à sa suite.

Se plonger dans l’Océan de l’Amour infini du Père…

Comme des enfants dans leur insouciance, ne craignons pas d’éclabousser les autres d’Amour ! Que l’Amour déborde de nos maisons et de nos familles ! Qu’il se fasse ‘Geiser’ au cœur de nos communautés.

La vie ruissellera de partout…. 

Nos sécheresses et nos aridités deviendront verdoyantes.

Joyeuses Pâques à tous.

Père Félix Caillet
Vicaire général

Publié dans Actualité

Commenter cet article