4. Ce que l'Eglise a à dire à chaque citoyen sur sa responsabilité et son engagement personnels, véritables leviers de l'avènement de la « civilisation de l'amour »

Publié le par MG

4.1. Chacun est maître de son propre destin !
L'Eglise veut rappeler à chacun, riche de dons, de qualités, qu'il est le premier acteur de son destin. C'est à la fois un message de confiance, de responsabilité et d'espérance que l'Eglise veut ici donner à chaque homme, à chaque femme, à chaque jeune :

« Chaque homme est appelé à se développer car toute vie est vocation. Dès la naissance, est donné à tous en germe un ensemble d'aptitudes et de qualités à faire fructifier: leur épanouissement, fruit de l'éducation reçue du milieu et de l'effort personnel permettra à chacun de s'orienter vers la destinée que lui propose son Créateur. Doué d'intelligence et de liberté, il est responsable de sa croissance, comme de son salut. Aidé, parfois gêné par ceux qui l'éduquent et l'entourent, chacun demeure, quelles que soient les influences qui s'exercent sur lui, l'artisan principal de sa réussite ou de son échec : par le seul effort de son intelligence et de sa volonté, chaque homme peut grandir en humanité, valoir plus, être plus. » Paul VI, PP 15


Table des matières

Publié dans Actualité

Commenter cet article