3.8.2.7. Construire la Paix du Monde chaque jour

Publié le par MG

L’Eglise rappelle qu’il est illusoire d’espérer la paix dans le Monde si on ne la construit pas avec persévérance :

« La paix n’est pas une pure absence de guerre et elle ne se borne pas seulement à assurer l’équilibre de forces adverses ; (…) La ferme volonté de respecter les autres hommes et les autres peuples ainsi que leur dignité, la pratique assidue de la fraternité sont absolument indispensables à la construction de la paix. (…) La paix terrestre qui naît de l’amour du prochain est elle-même image et effet de la paix du Christ qui vient de Dieu le Père. (…) Tous les chrétiens sont appelés avec insistance à se joindre aux hommes véritablement pacifiques pour implorer et instaurer la paix. » Vatican II, GS 78


Table des matières

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maurice Gillard 16/04/2007 16:20

Lettre à

la France
que
j’aime
 

France , tu es belle avec ton merveilleux équilibre de fresques côtières ouvertes aux vents du Sud, du Nord et du Grand Large, avec tes plaines et tes vallons convoités, généreusement labourés par des générations  de valeureux ancêtres qui t’ont soigneusement choyée pour nous, aujourd’hui, tes enfants avec tes montagnes et tes forets profondes parsemées de gras pâturages, aux herbes sages et folles accouchant de la palette fromagère la plus excellente qui soit au monde, par les veloutés de sa diversité.
 


 

Tes enfants, nous en reparlerons….Mais je voulais te dire sitôt…..que je les ai vus rassemblés autour d’un petit Nicolas. Quel est-il celui-là avec son nom en Y qui brigue tes faveurs ?Avec des mots de Vie, d’Amour et de Vérité, il a fait battre les cœurs et les mains, des jeunes, des anciens et applaudir une jeunesse qu’on croyait insoumise, fêtarde et enivrée, aux seuls mots de travail, de mérite et de probité. Un scoop, à voir de près, car ignoré des télés.
 


 

Que t’a-t-il proposé, belle France, dans les faits ! De ne pas te laisser aller, de ne pas négliger tes atouts et de te nettoyer, Paysanne, Ouvrière, Polluée de Travail et d’Apreté. Moi simple écolo patenté, je peux dire qu’il faudrait ajouter au « Karcher » un « Vaporetto pour décaper » car avec tes Pesticides, tes Amiantes, ton Co2,, tes Radios-éléments, tes Dioxines, tes Hormones et Autres Détergents, il y aura là du Travail, pour 50 millions de Français, pendant 20 ans.
 


 

Adieu chômage, à 8heure retroussons tous nos manches et la jeunesse applaudit avant d’avoir compris .C’est, détonnant !
 


 


 

Alors dans sa pudeur de cœur, il ne l’a pas dit ce que je dis, aujourd’hui. Quels gages et quels cadeaux t-a-t-il déjà donné. Les plus forts, les plus généreux, les plus risqués, les plus utiles pour « 
la vie
 », essence de toute écologie 
 


 

- Dépollution tabagique, (avec ses amis).Ce tabac qui empuantie nos familles, nos nuits et nos esprits et cela, contre le dragon des plus puissantes industries internationales. Que répondent, à ce noble cadeau de vie, ceux qui depuis 30 ans, font des risettes et des lois, sans décrets à ces monstres sacrés. Peuvent-ils, encore aujourd’hui, avoir l’irrespect de persifler que Nicolas leur est inféodé ?
 


 

Avec  l’autre auto-monstre, dévorant kilomètres et passagers, Polluant sans vergogne notre planète asphyxiées, qu’à –t-il fait lui tout seul ? N’a-t-il pas déjà commencé à le maîtriser, en lui arrachant de la bouche des victimes par milliers ?Il faut aller plus loin, et pour cela il nous l’a dit, il a besoin de nous.
 

Avec d’autres vrais amis écolo, bien muris (pas de ceux qui au pouvoir n’ont fait qu’accepter, l’Erika et  les ogm,  camoufler les déchets radioactifs et autre incinérateur, les autoroutes et toutes les pollutions dans leurs diversités….), nous pouvons continuer, avec lui, ce salutaire décapage pour notre santé et celle de la planète, en lui proposant par exemple :
 


 

-        D’amender un système de soins ou c’est la maladie qui paye et la santé qui coute.
 


 

-        De prendre conscience que notre avenir financier, économique, vital et planétaire n’est pas dans les banlieues mais dans le pré…, où nous attendent des milliers de communes désertifiées, en mal d’activité propre.
 


 

-        De mettre de l’ordre écologique, administratif et réglementaire dans l’immigration sauvage, chaotique et inconsidérée, avec contrat d’entrée et surtout de sortie programmée, pour éviter gabegie, expulsion et ouvrir nos frontières à l’importation de travailleurs utiles à notre économie, à ces vrais pauvres du tiers-monde en quête directes de généreux euros
 


 


 

bonne  route  France
 

et si tu me réponds, je t’écrirais encore