3.8.1.2. La construction européenne

Publié le par MG

L’Eglise se prononce en faveur de tous les pays qui ont une vocation « naturelle » à faire partie de l’Europe :

« L’Union européenne continue à s’élargir. Tous les peuples qui partagent le même héritage fondamental ont pour vocation d’en faire partie à plus ou moins longue échéance. Il faut souhaiter que, en plus d’assurer une mise en œuvre plus affermie des principes de subsidiarité et de solidarité, une telle expansion se réalise dans le respect de tous, valorisant les particularités historiques et culturelles, les identités nationales et la richesse des apports que pourront fournir les nouveaux membres. Dans le processus d’intégration du continent, il est capital de prendre en compte le fait que l’Union n’aurait pas de consistance si elle était réduite à ses seules composantes géographiques et économiques, mais qu’elle doit avant tout consister en une harmonisation des valeurs appelées à s’exprimer dans le droit et dans la vie. » Jean-Paul II, EE 110


Table des matières

Publié dans Actualité

Commenter cet article