Les évêques de France s'expriment au sujet des prochaines élections

Publié le par AS

Les évêques de l'Église catholique en France sont réunis en Assemblée plénière du 27 au 30 mars à Lourdes. La Conférence des évêques tient sa 44e Assemblée plénière, présidée par le cardinal Jean-Pierre Ricard , archevêque de Bordeaux et président de la CEF.

Les évêques réunis dans l'hémicylce


Lors de la cérémonie d’ouverture, le cardinal Ricard a notamment abordé le tème des prochaines élections présidentielles, précisant toutefois qu'il "n’appartient pas à la compétence des évêques de donner des consignes de vote ! Chacun vote selon sa conscience. Mais cette conscience doit être éclairée par une réflexion et un discernement préalables". Comme tout citoyen, a-t-il ajouté, un catholique devra se poser les questions suivantes :

vu l’analyse de la situation de la France, quel est le programme politique qui correspond le mieux à la politique à promouvoir ?

ce programme est-il réaliste ?

le candidat ou la candidate qui le promeut semble-t-il avoir les qualités qui correspondent à ce qu’on attend d’un Président de la République ?"

Rappelant quelques principes de la position de l'Eglise, il a ensuite insisté sur la volonté de l'Eglise de soutenir le respect de la vie et l’accueil des immigrés en particulier.

Concernant l'immigration, le cardinal Ricard a souligné le fait que "nous ne pouvons pas accepter la libre circulation de l'argent, des marchandises, des informations et, dans le même temps, barrer la route aux immigrés ou vouloir les renvoyer chez eux ».

Quant à la question du respect de la vie, il a redit l’opposition de l’Eglise à l’avortement ainsi qu’à l’euthanasie. Ainsi, a déclaré le président de la Conférence des Evêques de France, l’Eglise ne peut accepter une recherche « transgressant des interdits fondamentaux » et ne peut « en aucune façon admettre une exeption d’euthanasie ». D’autres thèmes, tels que l’opposition au mariage homosexuel, le partage des richesses ou l’écologie ont également été abordés.

Au cours de l’Assemblée, les 105 évêques vont poursuivre leur réflexion et leurs échanges sur les thèmes des groupes de travail mis en place en novembre 2005, notamment sur « La mission de l’enseignement catholique dans l’Eglise et dans la société », ou encore sur « catholiques et musulmans dans la France d ’aujourd’hui ».

Expression du fonctionnement collégial de l'Église, la Conférence des évêques de France est l’instance permanente de coordination et de collaboration des évêques, au service de l ’Église catholique en France. Depuis 2004, suite à la réorganisation des instances épiscopales dans le but de favoriser le travail en commun des évêques, l'Assemblée se tient deux fois par an.


Pour lire le texte dans son intégralité, cliquez ici.

Pour savoir quelle est la position de l'Eglise sur les différents sujets abordés pendant la campagne présidentielle, consultez la chronique de l'enseignement social proposée par le blog du diocèse de Gap.

Publié dans Actualité

Commenter cet article