3.7.3. La valeur du progrès technique

Publié le par MG

L’Eglise estime l’effort des hommes pour améliorer leurs conditions de vie :

« Pour les croyants, une chose est certaine: considérée en elle-même, l’activité humaine, individuelle et collective, ce gigantesque effort par lequel les hommes, tout au long des siècles, s’acharnent à améliorer leurs conditions de vie, correspond au dessein de Dieu. L’homme, créé à l’image de Dieu, a en effet reçu la mission de soumettre la terre et tout ce qu’elle contient, de gouverner le cosmos en sainteté et justice et, en reconnaissant Dieu comme Créateur de toutes choses, de Lui référer son être ainsi que l’univers. (...) Cet enseignement vaut aussi pour les activités les plus quotidiennes. Car ces hommes et ces femmes qui, tout en gagnant leur vie et celle de leur famille, mènent leurs activités de manière à bien servir la société, sont fondés à voir dans leur travail un prolongement de l’oeuvre du Créateur, un service de leurs frères, un apport à la réalisation du plan providentiel dans l’histoire. » Vatican II, GS 34

Les travers possibles de la société de consommation ne sauraient empêcher l’estime des progrès techniques :

« La disponibilité toujours nouvelle des biens matériels, tout en répondant aux besoins, ouvre de nouveaux horizons. Le danger de l’abus de consommation et l’apparition des besoins artificiels ne doivent nullement empêcher l’estime et l’utilisation des nouveaux biens et des nouvelles ressources mis à notre disposition; il nous faut même y voir un don de Dieu et une réponse à la vocation de l’homme, qui se réalise pleinement dans le Christ. » Jean-Paul II, SRS 29




Table des matières

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article