3.5.7. les syndicats

Publié le par MG

L’Eglise veut ici rappeler toute l’estime qu’elle a envers les corps intermédiaires et notamment les syndicats :

« L’union des hommes pour défendre les droits qui leur reviennent, née des exigences du travail, demeure un élément créateur d’ordre social et de solidarité, élément dont on ne saurait faire abstraction. (…) On doit toujours souhaiter que, grâce à l’action de ses syndicats, le travailleur non seulement puisse « avoir » plus, mais aussi et surtout puisse « être » davantage, c’est-à-dire qu’il puisse réaliser plus pleinement son humanité sous tous ses aspects. » Jean-Paul II, LE 20

Néanmoins, l’Eglise veut dans le même temps attirer l’attention sur la légitime conception de la « lutte » qui est la sienne :

« Les syndicats sont les porte-parole de la lutte pour la justice sociale, pour les justes droits des travailleurs selon leurs diverses professions. Cependant, cette « lutte » doit être comprise comme un engagement normal « en vue » du juste bien: ici, du bien qui correspond aux besoins et aux mérites des travailleurs associés selon leurs professions ; mais elle n’est pas une « lutte contre » les autres. » Jean-Paul II, LE 20


Table des matières

Publié dans Actualité

Commenter cet article