3.5.2. le juste salaire

Publié le par MG

Augmentation du pouvoir d’achat, valorisation du SMIC, des minimas sociaux : autant de revendications qui fleurissent à l’occasion des élections prochaines. L’Eglise souhaite apporter sa part à ce débat en rappelant ce qu’est, selon son approche, le juste salaire :

« Le juste salaire devient en chaque cas la vérification concrète de la justice de tout le système socio-économique et en tout cas de son juste fonctionnement. Ce n’en est pas l’unique vérification, mais celle-ci est particulièrement importante et elle en est, en un certain sens, la vérification clé. Cette vérification concerne avant tout la famille. Une juste rémunération du travail de l’adulte chargé de famille est celle qui sera suffisante pour fonder et faire vivre dignement sa famille et pour en assurer l’avenir. Cette rémunération peut être réalisée soit par l’intermédiaire de ce qu’on appelle le salaire familial, c’est-à-dire un salaire unique donné au chef de famille pour son travail, et qui est suffisant pour les besoins de sa famille sans que son épouse soit obligée de prendre un travail rétribué hors de son foyer, soit par l’intermédiaire d’autres mesures sociales, telles que les allocations familiales ou les allocations de la mère au foyer, allocations qui doivent correspondre aux besoins effectifs, c’est-à-dire au nombre de personnes à charge durant tout le temps où elles ne sont pas capables d’assumer dignement la responsabilité de leur propre vie. » Jean-Paul II, LE 19


Table des matières

Publié dans Actualité

Commenter cet article