3.4.2. La juste propriété privée

Publié le par MG

Pour l’Eglise, la propriété privée ne peut se concevoir dans une optique purement individualiste :

« Mais si l’on demande en quoi il faut faire consister l’usage des biens, l’Eglise répond sans hésitation : « A ce sujet, l’homme ne doit pas tenir les choses extérieures pour privées, mais pour communes » , car « au-dessus des jugements de l’homme et de ses lois, il y a la loi et le jugement de Jésus-Christ. » (…)  Le Concile Vatican II a également proposé la doctrine traditionnelle dans des termes qui méritent d’être cités littéralement : « L’homme, dans l’usage qu’il fait de ses biens, ne doit jamais tenir les choses qu’il possède légitimement comme n’appartenant qu’à lui, mais les regarder aussi comme communes, en ce sens qu’elles puissent profiter non seulement à lui, mais aussi aux autres. » Jean-Paul II, CA 30


Table des matières

Publié dans Actualité

Commenter cet article