3.3.2. L'Etat doit veiller à respecter le principe de subsidiarité à tous les niveaux

Publié le par MG

Il est du rôle de l'Etat de garantir le respect des prérogatives de l'ensemble des corps intermédiaires :

« Les gouvernants se garderont de faire obstacle aux associations familiales, sociales et culturelles, aux corps et institutions intermédiaires, ou d'empêcher leurs activités légitimes et efficaces; qu'ils aiment plutôt les favoriser, dans l'ordre. » Vatican II, GS 75-2

L'Etat doit également selon l'Eglise reconnaître les limites de son intervention bureaucratique et administrative :

« L'État qui veut pourvoir à tout, qui absorbe tout en lui, devient en définitive une instance bureaucratique qui ne peut assurer l'essentiel dont l'homme souffrant - tout homme - a besoin : le dévouement personnel plein d'amour. Nous n'avons pas besoin d'un État qui régente et domine tout, mais au contraire d'un État qui reconnaisse généreusement et qui soutienne, dans la ligne du principe de subsidiarité, les initiatives qui naissent des différentes forces sociales et qui associent spontanéité et proximité avec les hommes ayant besoin d'aide. » Benoit XVI, DCE 28

Table des matières

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article