3. Ce que l'Eglise a à dire sur les sujets au coeur de la campagne présidentielle 2007 en France

Publié le par MG

3.1. Au sujet du couple, de la famille et du respect de la vie humaine :

3.1.1. Le couple, la famille

Alors que plusieurs pays d'Europe ont voté des législations autorisant le mariage des couples homosexuels et même parfois l'adoption d'enfant par ces couples, alors que des législations facilitant le divorce ont été récemment adoptées en France, l'Eglise veut redire ici le caractère fondateur pour la société du mariage entre un homme et une femme, dans la fidélité pour la vie :

« En vue du bien des époux, des enfants et aussi de la société, le lien sacré [du mariage] échappe à la fantaisie de l'homme. Car Dieu lui-même est l'auteur du mariage [...] : tout cela est d'une extrême importance pour la continuité du genre humain, pour le progrès personnel et le sort éternel de chacun des membres de la famille, pour la dignité, la stabilité, la paix et la prospérité de la famille et de la société humaine tout entière. Ainsi l'homme et la femme qui, par l'alliance conjugale " ne sont plus deux, mais une seule chair " (Mt. 19, 6), s'aident et se soutiennent mutuellement par l'union intime de leurs personnes et de leurs activités. [...] Cette union intime, don réciproque de deux personnes, non moins que le bien des enfants, exigent l'entière fidélité des époux et requièrent leur indissoluble unité. » Vatican II, GS 48-1

Dans le même temps, l'Eglise veut pouvoir redire tout son respect envers les personnes à orientation homosexuelle :

« Un nombre non négligeable d'hommes et de femmes présente des tendances homosexuelles foncières. Cette propension [...] constitue pour la plupart d'entre eux une épreuve. Ils doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute marque de discrimination injuste. » Catéchisme de l'Eglise catholique, 2358

Pour aller plus loin : Mgr Vingt-Trois et la Saint-Valentin, les religions monothéistes au sujet du mariage.


Table des matières

Publié dans Actualité

Commenter cet article

CORDIN 02/03/2007 07:56

Bravo pour ce site qui nous rappelle l’enseignement de l’Eglise, si bien rapporté dans cet outil remarquable qu’est le « Compendium »
 

Nous sommes bien conscients aux AFC de la difficulté d’agir en « fidèles laÎques » et surtout d’être compris de nos concitoyens. Il y a en effet un vrai défi dans une société qui n’est plus chrétienne et qui pourtant comme le dit René Girard « C’est ce qui reste de chrétien en elles qui empêche les société modernes d’exploser !», c’est la raison qui nous incite à demander à toute personne de bonne volonté à venir nous rejoindre et à faire des propositions concrètes dans la société d’aujourd’hui. Nous avons lancé une pétition pour le mariage afin d’en préciser dans le Code civil une définition explicite de l’union entre un homme et une femme : consultez le site www.petitionmariage.fr  ainsi que le site des AFC www.afc-france.org/ , où vous découvrirez beaucoup de choses intéressantes  toujours éclairées par la vérité de l’Evangile, sans nostalgie du passé mais dans la confiance d’un avenir qu’il nous faut en permanence construire avec les hommes et les femmes de bonne volonté. C’est pourquoi nous insistons sur le rôle essentiel des parents dans l’éducation de leurs enfants, et sur ce qui fonde une famille unie dans la durée …
 

 
 

Quelques citations pour aider notre réflexion :
 

 
 

de ‘‘Mater et Magistra’’(15 mai 1961) :
 

«(227)Une doctrine sociale ne doit pas seulement être proclamée, mais aussi traduite en termes concrets dans la réalité. …(231)C’est pourquoi il ne suffit pas de faire prendre conscience du devoir d’agir chrétiennement en matière économique et sociale, mais l’éducation doit viser également à enseigner la méthode qui rend apte à accomplir ce devoir»
 

 A propos du mariage civil
 

Sur ce point, l’Eglise ne peut céder aux pressions d’une certaine culture, même si celle-ci est répandue et parfois militante. … Les familles elles-mêmes doivent (…) se faire les sujets actifs d’une présence ecclésiale et sociale efficace pour la sauvegarde de leurs droits. »(JPII in Novo Millenio ineunte)
 

Et pour l’engagement dans un mouvement familial chrétien explicite :
 

« Le devoir immédiat d’agir pour un ordre juste dans la société est le propre des fidèles laïques. En tant que citoyens de l’État, ils sont appelés à participer personnellement à la vie publique. Ils ne peuvent donc renoncer «à l’action multiforme, économique, sociale, législative, administrative, culturelle, qui a pour but de promouvoir, organiquement et par les institutions, le bien commun»(21) …. la charité doit animer l’existence entière des fidèles laïques et donc aussi leur activité politique, vécue comme «charité sociale»(23)                 (1ère lettre encyclique de Benoît XVI  § 29 – 25 décembre 2005)
 

 
 

marcelle sarhdaoui 18/02/2007 21:02

ok pour que les chrétiens souriennent voir aide à la préparation des mariages civils; pour cela nous devrons  innover.

phiconvers 16/02/2007 20:03

Une info opportunément reprise par le blog du Conservateur :L'anglicanisme au bord du chaosLa "querelle des investitures" homosexuelles menace la survie de l'église anglicane et constitue la plus grave crise depuis la réforme. Le Telegraph nous rapporte que le congrès mondial des prélats anglicans qui se tient en Tanzanie pourrait ne pas avoir lieu, et se voir remplacer par plusieurs congrès parallèles dans la même ville, réunissant chacun une obédience différente.Une situation à méditer pour les partisans de la démocratie dans la Véritable Eglise, et ceux qui pensent qu'une "autre Eglise est possible". Que se passerait-il si tous les thèmes de société importants donnaient lieu à d'interminables querelles "démocratiques" et des menaces de schismes permanentes ? L"unité de l'Eglise autour du pape, que certains qualifieront de rigidité, est une formidable force en ces temps troublés.Dans cette affaire, les anglicans conservateurs ne sont pas les plus à plaindre : pour leur Salut, ils peuvent toujours renier leurs erreurs passées et rejoindre la Sainte Mère l'Eglise. Quant aux autres, et bien, let God sort'em out.

audemard 16/02/2007 16:34

votre blog est très intéressant; il me semble que les chrétiens pourraient essayer de participer à des  associations qui soutiennent le mariage civil.Merci de  chercher à préparer des modes de dialogues entre personnes d'orientation sexuelle différente afin qu'aucun ne se sente rejeté. En somme, comment accueillir avec charité  les personnes,  dont les comportements sont variés, tout en évitant de les proposer en modèles à imiter, aux enfants et à la société?