5000 personnes rassemblées au Laus

Publié le par Diocèse de Gap et d'Embrun

Depuis plusieurs semaines, on savait que le week-end de Pentecôte allait être une réussite, si le beau temps était là. Et ce fut le cas ! "Merci Benoîte !"

De la messe le dimanche matin présidée par Mgr Jean-Michel di Falco Léandri jusqu'au concert final des "Prêtres" le soir offert par TF1, en passant par les stands, les ateliers, les danses malgaches, vivez en images et en son une journée réussie !

 

Intervention de Mg Jean-Michel di Falco Léandri
au début de la messe


Messe 3

Pour écouter, cliquez ici : Intervention

 

 

 

Homélie du Père Pedro Opeka


Messe 6

Pour écouter, cliquez ici : Homélie

 

 

Remise du don de 150000 euros au Père Pedro Opeka
à la fin du concert


62

Pour écouter, cliquez ici : Don

 

 

 

____________

 

 

Quelques photos de la journée !


 
2011-06-12-Pentecote-Laus 9275Procession des servants et des participants
au "Parcours pastoral 2009-2011".


2011-06-12-Pentecote-Laus 9290Procession des prêtres vers le chapiteau.


2011-06-12-Pentecote-Laus 9307
Une partie de l'assemblée hors du chapiteau.




Messe 7
Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, présidant l'eucharistie,
avec ici à ses côtés Mgr André Fort, évêque émérite d'Orléans,
Mgr Félix Caillet, vicaire général, le Père Ludovic Frère,
recteur du sanctuaire Notre-Dame du Laus.

 

2011-06-12-Pentecote-Laus 9272Mgr Jean-Michel di Falco Léandri et le Père Pedro Opeka,
auprès du stand du doyenné du Buëch-Dévoluy,
tenu par les soeurs malgaches.
 

2011-06-12-Pentecote-Laus 9376Avec les enfants,
après une séance de danses malgaches.

2011-06-12-Pentecote-Laus 9394Une des conférences de l'après-midi du Père Pedro.

2011-06-12-Pentecote-Laus 9407Passage devant le stand du doyenné de l'Embrunais.
.

2011-06-12-Pentecote-Laus 9417RCF Alpes Provence diffusait la journée en direct,
avec un studio installé dans les locaux
de la bibliothèque diocésaine.



2011-06-12-Pentecote-Laus 9443Une heure avant le concert,
l'accès aux différents espaces est ouvert.
En quelques minutes tout le monde a pris place :
5000 personnes au total,
sous le chapiteau, dans la prairie, près du petit podium,
dans la cour du sanctuaire !

3Deux heures de pur bonheur...

63... sans oublier le Seigneur !

2011-06-12-Pentecote-Laus 9497 2011-06-12-Pentecote-Laus 9499
"Nous nous reverrons un jour ou l'autre..."
  Le concert est terminé... pas la soirée :
séance de dédicace oblige...
  

 

 

Plus de photos du Dimanche de Pentecôte ?

 

Pour accéder à plus de photos de la journée, cliquez ici :

Album photos

 

Pour accéder aux photos de la journée
présentes sur le site internet du sanctuaire Notre-Dame du Laus, cliquez ici :

Chronique du Laus en images

 

 

 

______________

 

 

  "Les Prêtres" : deux disques, un livre !

 


visuel Spiritus Dei
 Livre Les Prêtres  Visuel Gloria-

 

 

 

_____________


 

 

Lundi de Pentecôte

 

 

 

Homélie de Mgr Félix Caillet, vicaire général,
au pèlerinage du Lundi de Pentecôte

 

 

« Quand Elisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle ! »

Nous sommes-nous quelquefois arrêtés aux salutations entre ces deux femmes dans la montagne de Judée ?  Peut-être pas ! Tout simplement parce que nous ne faisons même plus attention aux salutations que nous nous échangeons. On ne saura rien de cette salutation de Marie à sa cousine, mais ce que nous savons c’est qu’elle a fait naître cette réponse d’Elisabeth : « Tu es bénie entre toutes les femmes et le fruit de tes entrailles est béni. » Cette salutation est d’une grande beauté, d’une grandeur d’âme extraordinaire. Se saluer en reconnaissant que l’autre est béni, en reconnaissant que celui que l’on rencontre est sujet de grâces, qu’il bénéficie d’une attention toute particulière de la part de son Seigneur. Nous aurions compris qu’Elisabeth ait pu penser qu’au regard de son âge, au poids de ses prières et de ses supplications incessantes, c’est elle qui aurait dû être choisie pour mettre au monde le Messie attendu.  Rien de cela dans son cœur… mais cette attitude d’effacement, d’humilité. Elle dit à sa cousine : « Tu es bénie entre toutes les femmes et le fruit de tes entrailles est béni. »  La salutation engage la qualité de la relation qui va suivre. Si l’on se contente d’un salut rapide, à peine audible, (B'jour ! Salut!)  il ne faudra pas être surpris qu’il soit impossible d’écouter l’autre et de lui parler dans une relation de qualité. Apprendre à saluer comme Elisabeth et Marie est une attitude naturelle à se forger. A nous de nous mettre à l’école de ces deux femmes, ces deux cousines : approcher l’autre en reconnaissant qu’il est aimé par le Seigneur, que l’amour de Dieu le couvre de bénédictions. Ouvrir la relation avec l’autre en reconnaissant ce qu’il porte en lui de grand, qu’il est porteur d’un projet, d’un choix du Seigneur sur lui… c’est se donner la chance d’une rencontre en grâces car l’autre est rempli de grâces. Les discussions qui consistent à exposer à l’autre tous ses bobos, toutes ses misères… (nous connaissons les échanges des "Tamalous"), cette attitude ne fait que renfermer l’être humain sur lui-même lui interdisant de s’ouvrir à l’autre. « Tu es bénie entre toutes les  femmes et le fruit de tes entrailles est béni ! » Telle est la réponse d’Elisabeth à sa cousine.

 

Cette salutation, elle est aussi à vivre dans notre prière. Souvent, nous nous disons : je ne sais pas prier !  C’est peut-être tout simplement parce que nous ne savons pas saluer le Seigneur. Toute prière commence par une salutation qui consiste à nous mettre en présence du Seigneur : « Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de tendresse et d’Amour ! »  Nous mettre en présence du Seigneur pour entrer en relation avec lui. De la qualité de notre salutation au Seigneur dépend la qualité de notre prière. Se mettre en sa présence, c’est, comme le dit saint Paul aux Ephésiens, c’est se décentrer de ses misères, de ce qui nous replie sur nous-mêmes pour d’emblée reconnaître que « Dieu est riche en miséricorde. Il nous fait revivre avec le Christ et c’est par grâce que nous sommes sauvés ! »  Saluer ainsi le Seigneur, c’est entrer dans la joie du don d’Amour qu’il nous fait chaque jour avant même que ne commence notre journée. « Il nous a créés en Jésus-Christ pour que nos actes soient vraiment bons ! »

La salutation de ces deux femmes va les ouvrir à la prière de reconnaissance et d’actions de grâces. Reconnaître que l’autre est béni du Seigneur c’est comme par effet de boomerang reconnaître : Comment ai-je ce bonheur de vivre cette rencontre ? « Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? »  Se saluer à la manière d’Elisabeth et de Marie, c’est donner chance à la reconnaissance, au chant d’actions de grâces, c’est s’ouvrir à la capacité de reconnaître pour le chanter, toute l’œuvre du Saigneur, par son Esprit et grâce à l’Amour du Père.  C’est laisser le soleil de l’Amour entrer dans la grisaille de sa journée. C’est pouvoir reconnaître que le Seigneur se penche sur nous, que pour nous il déploie la force de son bras, qu’en nous il élève les humbles, qu’à chaque instant il se souvient de son amour. De la salutation  lors de la visitation, jaillit un chant de reconnaissance, de paix et de joie : « Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur ! »   Les pauvres de notre monde nous évangélisent, les plus démunis, les plus méprisés nous ouvrent à cette attitude de cœur de la reconnaissance dès lors qu’on les approche avec respect. Les humbles de notre monde attendent de pouvoir reconnaître de par la manière dont nous les saluons que le Seigneur renverse les puissants de leurs trônes, qu’il renvoie les riches les mains vides, qu’il les élève par son Amour. Il y a une manière de donner qui restera toujours méprisante !  Du don jaillit la joie si d’abord nous savons nous saluer, nous approcher avec respect profond et amour véritable. Là se situe la Sagesse dont le Seigneur nous comble. « Cette sagesse est la mère du bel amour, de la crainte de Dieu, de la connaissance et aussi de la sainte espérance »….

Alors, frères et sœurs dans le Christ, je vous invite à prendre le temps de saluer un de vos voisins avec la grandeur d’âme et la sagesse qui habitaient Marie et Elisabeth.

 

_____________

 


Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vendamme Bernadette 28/06/2011 13:48



Bonjour,


Je tenais particulièrement à laisser un mesage, pour vous faire part de ma joie d'avoir pu participer à cette très belle journée du 12 juin, dimanche de la Pentecôte, au sanctuaire de Notre Dame
du Laus.


J'étais en vacances près de Savines le Lac, et nous sommes allés à la messe à Notre Dame du Laus, ce dimanche là, il y avait bien sûr une foule importante, mais surtout le Père Pedro de
Madagascar, accompagnait de tous les prêtres du sanctuaire et des paroisses voisines. C'était une très belle célébration, et j'en garderais un très bon souvenir, et je tenais à remercier
Monseigneur Di Falco, le Père Pedro, ainsi que tous les prêtres et accompagnants qui ont préparé cette célébration.


Le soir, nous avons assister au concert, nous étions près de l'église, devant un écran, et nous avons appréciés ce moment de pur bonheur.


Un grand Merci à vous tous, et nos prières vous accompagnent pour une bonne continuation.


Bernadette.