Rentrée des catéchistes

Publié le par AS

Sur le thème «  La Parole de Dieu, source de Vie ! », avec la participation de catéchistes, religieuses et prêtres (au total entre 80 et 100 personnes), à ND du Laus, le lundi 25 septembre a été la Journée diocésaine de Lancement de la Catéchèse. Au nom de notre Evêque, la Journée était présidée par le P. Caillet, Vicaire Général , et animée par l’équipe diocésaine de Catéchèse  : Dominique Lecoin, Françoise Bertizzolo, Gisèle Ribail, Christine Praz et le P. Pierre Fournier.

La prière d’ouverture a donné le ton en s’appuyant sur la proclamation du récit de la Création (Genèse 1) et en chantant : «  Seigneur, Créateur, Tu désires le monde ! Seigneur, Créateur, merci pour ce monde ! ». Les catéchistes ont ensuite partagé leur façon de comprendre ce récit de la Création et leur façon d’en parler avec les enfants : « Nous écoutons les enfants dire leur émerveillement devant la nature, la beauté.. ». « Avec les enfants, nous allons voir les vitraux de l’église de Savines, et nous méditons ». « J’emmène les enfants dans la campagne, et j’écoute les enfants dire leurs réactions, leur joie, devant la nature.. » « Avec les tout-petits, nous observons les minéraux, les végétaux, les animaux. Tout cela vient de Dieu ! », « Comment ne pas rendre grâce au Seigneur pour toute la Création ? ». « Les scientifiques apportent leur approche, leur théorie du big-bang, mais quel Mystère de la Création quand on réfléchit : d’où vient le monde ? Où allons-nous ? », «  Aux enfants, je dis que Dieu continue la Création, et nous sommes impliqués avec Dieu »…

Le P. Fournier a ensuite reprit cette expression, très riche, des catéchistes. Il a indiqué que ce récit est « un chef d’œuvre universel. Chacun de nous aurait tant aimé l’avoir écrit ! C’est un poème très beau : son rythme, ses mots tout simples, ses refrains : Dieu vit que cela était bon !.. Il y eut un soir, il y eut un matin !...Genèse 1, c’est un inépuisable poème liturgique qui célèbre Dieu ». Le P. Fournier a ajouté : « Ce poème liturgique est un grand acte de Foi : la foi en Dieu Trinité Créateur. Pour bien comprendre ce poème, comme en hébreu, il faut mettre les verbes au passé et au présent, et plus encore au futur : Dieu a créé le ciel et la terre….Dieu crée (il continue à créer aujourd’hui) le ciel et la terre….Et surtout : Dieu, un Jour, créera le Ciel et la terre définitifs. Le véritable récit de la Création, plus important encore que la Genèse, c’est l’Apocalypse ! Dieu dit, en effet : Voici, je crée un Ciel nouveau et une terre nouvelle (Apoc 21-22). L’acte de Foi est en Dieu qui crée sous forme de Promesse. Il jour, il créera pleinement. Ce sera l’Accomplissemen, le bonheur de l’humanité rassemblée avec le Seigneur. Nous allons de la Genèse (la première Création) vers l’Apocalypse (la Création définitive, immense).En écrivant « création », il faut aller d’un petit « c » à un immense « N », comme le « N » d’une immense Naissance vers le Futur, dans la Lumière du Dieu Trinité. Dieu est l’Unique Créateur, qui fait de nous, ses créatures, des êtres co-créateurs ! »

Les participants ont ensuite réalisé une dynamique et joyeuse expérience de « création ». Neuf groupes ont réalisé un vitrail chacun pour illustrer le poème biblique de la Création. Quelle diversité de couleurs et de symboles ! De quoi rester dans l’émerveillement, dans la contemplation et la prière.

En fin de Rassemblement, l’Eucharistie a été vécue à la Lumière de la Parole de Dieu sur la Création, vers la Plénitude à venir. Chaque catéchiste a reçu « un petit caillou blanc », selon un passage significatif de l’Apocalypse (Ap 2,17). Cela signifie que, dans sa mission de Catéchèse, chacun est une « pierre vivante » pour enrichir la Création : chaque enfant, chaque parent, chacun ! Le P. Caillet a alors béni les catéchistes pour leur dire que le Seigneur les « envoie » dans cette mission capitale d’annonce de la Bonne Nouvelle de la Création dans les paroisses et communautés humaines.

Père Pierre Fournier
Directeur du Service diocésain de la catéchèse


Publié dans Actualité

Commenter cet article