Dépêche AFP sur les commentaires de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri

Publié le par Diocèse de Gap et d'Embrun


Voici le contenu de la dépêche de l'AFP sur les commentaires de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri à propos des dernières déclarations du Pape Benoît XVI sur le préservatif :


Le pape Benoît XVI n'a fait qu'exprimer "l'idéal" catholique de fidélité et d'abstinence, a souligné mercredi l'évêque de Gap, Jean-Michel di Falco, commentant les déclarations de la veille du souverain pontife sur l'usage du préservatif.

Benoît XVI, qui a entrepris mardi un voyage en Afrique, a déclaré que l'on ne pouvait "pas régler le problème du sida (...) avec la distribution de préservatifs" et que, "au contraire, (leur) utilisation aggrave le problème".

"On peut dire que c'est la phrase de trop parce que dans les raccourcis médiatiques ça ne lui permet pas vraiment de s'expliquer", a souligné Mgr di Falco sur RTL.

"Je pense qu'il a voulu dire que ce n'était pas suffisant mais qu'il devait y avoir derrière de l'éducation, de la responsabilisation", a-t-il ajouté.

"Malheureusement dans certains pays d'Afrique parce qu'ils n'ont pas les moyens de se procurer les préservatifs, ils vont les utiliser plusieurs fois ou à plusieurs. Mais le pape ne peut pas entrer dans tous ces détails et c'est vrai que cette phrase paraît brutale et ne pas tenir compte de la réalité de ce qui se vit en Afrique", a-t-il ajouté.

"Ce qu'a dit le pape dans la première partie de son intervention c'est l'idéal (de la fidélité) proposé aux chrétiens. Mais, dans la réalité, si on n'arrive pas à vivre la situation telle qu'il la propose on ne doit être ni criminel, ni suicidaire et on doit utiliser le préservatif", a poursuivi Mgr di Falco.

"Le plus haut responsable exprime l'idéal. Il n'entre pas dans les situations concrètes", a-t-il ajouté, précisant que sur le terrain les religieux disent: "s'il faut le dire utilisez le préservatif parce que votre mode de vie vous met en danger et met en danger vos partenaires utilisez-le, on n'a jamais dit autre chose depuis dix ans".

AFP

 


__________________

Publié dans Actualité

Commenter cet article

ti'hamo 06/04/2009 21:03

Remercions nos frères d'Afrique pour leurs explications de bon sens et d'honnêteté qui manquent tant par chez nous (dites, quand donc venez-vous nous ré-évangéliser ? :-)Je me permets d'ajouter que les propos de Mgr Di Falco, s'ils ont été rapportés fidèlement dans la dépêche cités, semblent faux et mensongers :dire que ""Le plus haut responsable exprime l'idéal. Il n'entre pas dans les situations concrètes", cela revient bien à apporter sa caution d'évêque à la représentation médiatique d'un pape pur théologien, perdu dans un monde éthéré détaché des réalités concrètes.Cela revient également à adhérer au dogme médiatique selon lequel la fidélité est un idéal abstrait inatteignable, que l'on peut viser sans jamais l'atteindre,et surtout, plus grave encore, que cet idéal de fidélité n'a rien à voir avec la "réalité concrète".Je ne sais pas dans quelle sorte de monde réel vit Mgr Di Falco, mais dans le vrai monde réel concret que je vois ici, des personnes vivent et pratiquent la fidélité et l'abstinence, sans pour autant avoir suivi une formation de 10 ans chez des moines shaolins.La fidélité, ou l'abstinence, exactement comme le respect d'autrui, la politesse, le refus du racisme, l'ouverture aux autres, tout cela est bien du domaine des réalités concrètes, de tous les jours, et tout cela s'apprend et se pratique, quand-bien même ça ne paraît pas gagné d'avance.Diriez-vous, Monseigneur, que le respect d'autrui est un "idéal" que l'Église nous rappelle sans pour autant s'attendre à ce qu'il soit mis en pratique, et sans que cela ait à voir avec les réalités concrètes de notre vie quotidienne ?Et bien pourtant, si nous regardons le monde actuel, prôner le respect d'autrui pourrait parraître encore plus irréaliste et idéal que d'en appeler à la chasteté.

Antoine 20/03/2009 08:22

Vu d'Afrique, la polemique qui enfle en Europe semble assez irrealiste. Pourquoi se focaliser sur la declaration sur le preservatif, alors qu'on oublie pendant ce temps le travail que fait l'Eglise sur le terrain? Ici en Afrique du Sud, l'Eglise catholique est la plus importante organisation (apres le gouvernement) a s'occuper des personnes atteintes du SIDA, des orphelins du SIDA, a eduquer les consciences des gens... Pour ceux qui savent lire l'anglais, voici en quelques lignes les explications sur le travail quotidien de l'Eglise: http://www.sacbc.org.za/Site/index.php?option=com_content&task=view&id=255&Itemid=100Amities au diocese de Gap!!!PS: on a fait faire des etudes statistiques pour voir l'evolution du SIDA apres un "parachutage" massif de preservatifs dans une zone et une periode bien determinees: il est interessant de noter que le taux de personnes atteintes du SIDA sur cette periode stagne.

F. du Peyroux 19/03/2009 20:59

A ceux qui auront soin de remonter à la source de l'information : le beau communiqué du Pape qui rend hommage aux gens d'Eglise auprès des personnes atteintes du Sida et qui rappelle le sens du respect du corps : http://www.zenit.org/article-20486?l=frenchet avec amitiés pour Dominique qui écrit de Ouagadougou, le rappel des propos du Président du Burkina Faso en 2005 ""Beaucoup de gens ignorent le travail de l'Eglise en Afrique. En France, l'intelligentsia ne comprend pas cette proximité avec les responsables catholiques. Chez nous, l'Eglise est d'abord synonyme d'écoles et de dispensaires. Le débat sur le sida n'est pas théorique, il est pratique. L'Eglise apporte sa contribution. Si l'abstinence est un moyen de prévention, nous n'allons pas nous en priver ! [...] L'Eglise n'a pas le monopole de l'abstinence ! En tant que chef de l'Etat, j'ai pris des engagements dans ce sens depuis 2002 dans le cadre de la campagne "C'est ma vie". L'objectif était de mettre les gens devant leurs responsabilités." http://www.famillechretienne.fr/societe/bioethique/l-eglise-n-a-pas-le-monopole-de-l-abstinence_t7_s29_d28265.htmlPlusieurs questions pour conclure : A quand la fin de la dictature de cette bien-pensance française ? A quand le début d'une parole libérée de nos Evêques de France pour défendre la vie ?A quand le début d'un respect réel de l'Afrique ?

Bernard Lecomte 19/03/2009 11:22

Monseigneur,Comment pouvez-vous sérieusement dire que le pape faisait allusion à l'usage multiple des préservatifs ? Etes-vous sérieux ? Comment peut-on sérieusement dire que le préservatif favorise la diffusion du sida ?Diriez-vous que, puisque le meilleur moyen de ne pas avoir d'accident de voiture est d'être sobre et prudent, il faut interdire le port de la ceinture de sécurité ?Le sida est une terrible maladie. La recherche médicale trouvera sans doute un jour le moyen de s'en protéger. Aujourd'hui si l'abstinence en est évidemment un des moyens, personne ne peut nier que le préservatif est un autre moyen. En tout état de cause c'est une contre vérité, voire criminel de dire qu'il est un mode de propagation de la maladie.Un catholique atterré.

Yanogo Dominique 19/03/2009 00:32

HUMEUR DEPUIS OUAGADOUGOUPourquoi il vous est difficile en Europe d'admettre que le préservatif puisse agraver la situation  sanitaire? Parce que vous fabriquez les préservatifs? Avez vous des actions dans ces sociétés qui les produisent de différentes qualités? Admettez que le préservatif présenté comme l'idéal dans les relations sexuelles au 21è siècle banalise les rapports, rassure faussement les mauvais utilisateurs, trompe les acheteurs de produits mal fabriqués ou mal conservés et détériorés sur nos étales à 41 degrées, et finit par faire croire à ceux qui vivent l'idéal chrétien que l'enfant conçu est un mal dont il faut s'en préservé, et que le péché n'est pas de forniquer ou de commettre l'adultère, mais de concevoir!!! Il faut s'en préserver avec son préservatif valable pour tout âge et en tout lieu!Au Burkina Faso dans mon pays, toutes les sensibilités travaillent ensemble contre le SIDA mais ce n'est pas pour autant que les propositions de chaque sensibilité doit être ridiculisées. Prenez contact avec le comité national de lutte contre le Sida pour en savoir plus!Benoît XVI a parlé en Afrique et d'abord aux Africains qui le comprennent bien! Pourquoi voulez vous le censurer, et nous contraindre à accepter votre point de vue UNIQUE? Il est aussi notre Pape! Laissez nous réagir aussi!Bien sûr que ce Pape est toujours attendu au tournant, et que les médias, entre les mains de certains, réussissent ainsi à réduire tout le message du Saint Père à cette phrase. Nous espérons que d'autres médias pourront faire librement et objectivement écho de ce que fera et dira Benoït XVI en Afrique durant son séjour!!! Bon travail aux conseillers en communication du Saint Père!!!L'Afrique n'est pas que le préservatif! Le Pape y rencontra aussi des hommes! Merci à ceux qui nous connaissent mieux que nous mêmes, qui ont combattu Bush en Irak, et qui ne peuvent comprendre notre agacement face à ces interventionismes à peine voilés avec les armes des mots et des images entre les mains des dits-spécialistes de l'humanité... Oh merci!!!Respect pour le Pape!Respect pour l'Afrique!