Monsieur le Chanoine André-Julien Imbert a été rappelé à Dieu

Publié le par Diocèse de Gap et d'Embrun

Souvenez-vous dans vos prières de Monsieur le Chanoine André-Julien Imbert, rappelé à Dieu à l'âge de 83 ans, en sa 59e année de sacerdoce.

Il s'est éteint le matin du vendredi 31 octobre 2008, veille de la Toussaint, à l'hôpital de Gap (l'Adret).
Ses obsèques auront lieu lundi 3 novembre 2008, à 10h30, à l'église Saint-André les Cordeliers.


  

Monsieur le Chanoine André-Julien Imbert, originaire du Queyras, est né à Villevieille en 1925. Il a été ordonné prêtre en 1950. A l'issue de ses études de philosophie à l'Université de Grenoble, il a été professeur de lettres classiques à Gap, au petit séminaire de Charance. Il est devenu supérieur du petit séminaire Saint-Louis, à la suite du Père Gonfard, en 1968. Il a été ensuite appelé à l'évêché comme Econome diocésain et Chancelier. En même temps il a assuré le service de la paroisse de Bréziers, avant de prendre en charge les paroisses de Serres et des environs.
En raison de difficultés de santé, le Chanoine Imbert est entré au Foyer Saint-Marcellin, à Gap, et, ces derniers mois, à l'EHPAD Jean-Martin avec les Sœurs de La Providence.
Le Chanoine Imbert laisse le souvenir d'un homme d'une grande culture, qu'il a fait partager aux jeunes du petit séminaire pendant de longues années. Il avait toujours le souci d'ouvrir ses élèves à un regard sur l'actualité du monde. Il a servi le diocèse de Gap avec le meilleur de ses compétences d'enseignement et de pédagogie, de gestion, d'art sacré.


___________



PSAUME 129

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
Seigneur, écoute mon appel ! *
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ? *
Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; *
je l’espère, et j’attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur
plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. *
Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
près de lui, abonde le rachat. *
C’est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.


___________


Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

___________

Publié dans Actualité

Commenter cet article