Mercredi 6 février, prière pour bien commencer le carême

Publié le par AS

Seigneur mon Dieu, donne à mon cœur de te désirer ; en te désirant, de te chercher ; en te cherchant, de te trouver ; en te trouvant, de t’aimer ; et en t’aimant, de racheter mes fautes ; et une fois rachetées, de ne plus les commettre.

Seigneur mon Dieu, donne à mon cœur la pénitence, à mon esprit le repentir, à mes yeux la source des larmes, et à mes mains la largesse de l’aumône.

Toi qui es mon Roi, éteins en moi les désirs de la chair, et allume le feu de ton amour. Toi qui es mon Rédempteur, chasse de moi l’esprit d’orgueil, et que ta bienveillance m’accorde l’esprit de ton humilité. Toi qui es mon Sauveur, écarte de moi la fureur de la colère, et que ta bonté me concède le bouclier de la patience.

Toi qui es mon Créateur, déracine de mon âme la rancœur, pour y répandre la douceur d’esprit. Donne-moi, Père très bon, une foi solide, une espérance assurée et une charité sans faille.

Toi qui me conduis, écarte de moi la vanité de l’âme, l’inconstance de l’esprit, l’égarement du cœur, les flatteries de la bouche, la fierté du regard.

Ô Dieu de miséricorde, je te le demande par ton Fils bien-aimé, donne-moi de vivre la miséricorde, l’application à la piété, la compassion avec les affligés, et le partage avec les pauvres.

Saint Anselme (1033-1109), Oratio X


L’auteur
Né à Aoste en Italie, Anselme devient abbé du Bec-Hellouin en Normandie, puis archevêque de Cantorbéry en 1093, d’où il connut l’exil pour sa défense des droits de l’Église. Dans la lignée de saint Augustin, il associe culture et vie spirituelle, représentant la meilleure théologie monastique un siècle avant la naissance des universités urbaines.
« Je crois pour comprendre » : telle fut l’attitude intellectuelle fondamentale d’Anselme, dans un rapport exact entre foi et raison, théologie et philosophie. Auteur notamment du Pourquoi Dieu s’est fait homme sur l’Incarnation, du Monologion sur la Trinité et du célèbre Proslogion établissant l’existence de Dieu par une réflexion sur l’idée même de Dieu (« preuve ontologique »), son influence fut considérable, notamment sur la philosophie moderne.

Source : www.paroisseetfamille.com

Publié dans Actualité

Commenter cet article