27 janvier, dimanche de la santé

Publié le par AS

Depuis plusieurs années, les diocèses de France célèbrent un dimanche de la santé à une date la plus proche possible du 11 février, journée mondiale des malades, instituée par Jean-Paul II. Cette année, l'entrée en carême se faisant tôt, la date du 27 janvier a donc été retenue.

dimanche-sant--.jpg


Le thème de ce dimanche s'appuie sur les textes de la messe du jour, et l'annonce d'Isaïe. Nous savons combien la vie peut être sombre pour les personnes malades, handicapées, isolées et pour leurs accompagnateurs. C'est pourquoi le thème choisi est « Que ta lumière éclaire ma nuit ».

Dans les différentes paroisses de notre diocèse, les équipes d'aumônerie de la Pastorale de la Santé se mobilisent pour faire connaître leur action, leur démarche, leur accompagnement auprès des personnes qui souffrent de la maladie, du handicap, de l'exclusion, de la solitude...

Les membres de ces équipes, des bénévoles engagés dans un service d'Eglise, qui témoignent de la présence de la communauté chrétienne et paroissiale auprès des personnes visitées, pourront partager et échanger avec les chrétiens qui le désirent.


Si vous souhaitez rejoindre vos frères et soeurs pour ce service d'écoute, d'attention, de communion ecclésiale et d'accompagnement, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante :
sante@diocesedegap.com en nous laissant vos coordonnées ou contacter la maison diocésaine qui transmettra.

                        Elisabeth Guy

                        Déléguée Diocésaine de la Pastorale de la Santé



Des gens de tous les jours, lumières dans la nuit 

Il y a des gens, comme çà, qui respirent le calme et la tranquillité. Il y a des gens qui sont comme des lumières dans la nuit, comme des braseros au plus fort de l'hiver. Des gens qui, lorsqu'ils vous regardent, tout s'apaise.Quand ils parlent, tout en nous se fait attente, écoute ! Quand ils vous tendent la main, on a envie d'être veilleur... Oh ! Ce ne sont ni des héros, ni des gens célèbres. Ce sont des gens de tous les jours, des petites gens comme on dit, mais des géants du coeur. Ces gens là ne font ni grandes phrases ni grands discours. Ils sont là, un point c'est tout, et çà suffit ! Ne les cherchez pas au bout du monde, ils sont à portée de portes ou de portillons. C'est peut-être votre boulangère ou votre épicier, votre voisin ou votre marchand de journaux. Qu'importe, ce sont des gens comme vous et moi, des petites gens, des gens de tous les jours. Pourtant, parfois ce sont nos maîtres, sans que nous le sachions, ni qu'ils le sachent eux-mêmes. Merci, petites gens de tous les jours, vous êtes les témoins de la grandeur de Dieu.
Roger Riber


Publié dans Actualité

Commenter cet article