Pour faire connaissance avec l’Eglise d’Australie

Publié le par AS

L'Australie compte plus de 5 millions de catholiques (soit 26% de la population) selon le recensement de 2001. L'Australie a 32 diocèses catholiques dont quatre diocèses de rite oriental (maronite, melchite et ukrainien) et un diocèse de l'armée. Tous les diocèses australiens réunis comprennent 1363 paroisses et 3126 prêtres.

Carte-de-l-Australie.jpg
Lorsque la première flotte embarque pour l'Australie pour y établir la première colonie pénale, la seule religion autorisée par la colonie est l'Église d'Angleterre. Père Thomas Walsh, prêtre catholique anglais, a demandé l'autorisation en Angleterre d'accompagner la flotte pour servir les prisonniers mais cette requête est restée sans réponse.

Le 26 janvier 1788, deux bateaux français rejoignent à Botany Bay la première flotte du Capitaine Arthur Phillip. À bord de ces bateaux français, deux prêtres catholiques : l'abbé Jean-André Monges et Père Claude-Francois Joseph Louis Receveur, moine franciscain. Père Receveur est l'aumônier, le naturaliste et l'astronome de l'expédition française. Père Receveur meurt le 17 février à la suite de blessures infligées par des guerriers des îles Salomon. Il est le premier prêtre catholique à être enterré sur le sol australien et sa tombe fait partie du monument La Pérouse, à Botany Bay, qui a été donné à la France à perpétuité.

Le 30 novembre 1792, cinq colons catholiques à Parramatta pétitionnent le gouverneur Phillip dans le but d'obtenir un prêtre pour la colonie. Mais cette demande reste vaine et les catholiques continuent d'être privés du nécessaire pour célébrer le culte catholique. Pour toutes les cérémonies telles que baptêmes, mariages et enterrements, ils doivent faire appel aux pasteurs anglicans ou faire sans. Il y a en fait trois prêtres parmi les prisonniers, Pères James Harold, James Dixon et Peter O'Neil. Tous les trois sont des Irlandais exilés en Australie en raison du rôle qu'ils sont soupçonnés avoir joué dans la Révolte irlandaise de 1798. Parce qu'ils sont prisonniers, ils n'ont pas de statut officiel et ne sont pas autorisés à remplir leurs fonctions de prêtre.

--glise-d-australie.jpg

En 1802, l'Australie compte plus de 1700 catholiques mais cette communauté bourgeonnante ne dispose toujours pas de prêtre actif. Finalement, le 19 avril 1803, le gouverneur autorise Père Dixon à célébrer la messe en public.

La première messe « officiellement sanctionnée » a lieu le 15 mai 1803. On raconte qu'elle est dite dans le quartier des Rocks pour une congrégation de prisonniers. Cette première messe est commémorée dans un vitrail que l'on peut admirer dans la cathédrale St Mary.

En 1819, après de nombreuses demandes et une commission d'enquête sur la situation dans la colonie, le gouvernement de la colonie autorise officiellement deux prêtres à exercer leur sacerdoce auprès des catholiques de la Nouvelle Galles du Sud. Dès lors et jusqu'en 1834, le continent australien ainsi que l'île de Tasmanie font partie du distant Vicariat apostolique de l'île Maurice. Le 12 mai 1834 est créé le Vicariat apostolique de Nouvelle Hollande.

Infos pratiques sur l’Australie

Fuseau horaire
L'Australie recouvre trois fuseaux horaires : Est : GMT + 10; Centre : GMT + 9.5 Ouest : GMT + 8. Sydney est dans le fuseau horaire de l'est.

Climat en juillet
Sydney bénéficie d'un climat tempéré avec des hivers doux et a plus de 340 jours de soleil par an (mieux que les Hautes-Alpes, est-ce possible !?) Les températures moyennes à Sydney en juillet sont similaires à celles relevées à Paris au mois de mai.

Quelques données
Population : 20 millions d'habitants
Langue officielle : anglais
Monnaie : le dollar australien (AUD)
Capitale : Canberra
Superficie : 7,74 millions de km2
Fête nationale : Australia Day - 26 janvier


Retour à l'accueil JMJ

Publié dans Actualité

Commenter cet article