Paulette Peyrot, une pionnière auprès des jeunes handicapés

Publié le par AS

Nous avons appris le décès de Paulette Peyrot, une grande figure de notre diocèse sur le plan de la vie éducative, sociale et ecclésiale. Au terme d’une longue vie de service des autres, elle est décédée à l’Hôpital de Gap, au site Long séjour de l’Adret, à 102 ans.

Mlle Peyrot a marqué la vie pastorale de notre diocèse par l’engagement de tout son être auprès des personnes handicapées sur le plan physique ou mental: enfants, jeunes et adultes. Dans la vie de la cité, on retiendra d’elle qu’avec les instances publiques compétentes, elle a milité sans relâche pour la création et l’animation de structures spécialisées. C’est à Gap notamment l’établissement « La Source » au quartier Villarobert, et, au quartier St-Jean, à proximité de son « Chalet saint- Dominique », l’Institut Médico-Educatif (I.M.E.)... Animatrice dans l’âme, elle a incité des groupes de lycéens à aller à la rencontre de jeunes et d’adultes handicapés au Centre « La Source » tandis que d’autres lycéens allaient auprès d’enfants de familles immigrées pour une aide aux devoirs.

Par ailleurs, engagée dans la vie de l’Eglise, elle a fortement soutenu le Mouvement « Foi et Lumière » qui réunit régulièrement les jeunes handicapés avec leurs familles et leurs amis. Elle s’est consacrée à la catéchèse des jeunes handicapés. Douée également sur le plan de la musique, elle contribuait à la vie de chorales et des équipes paroissiales de liturgie. Elle a participé à divers Mouvements de spiritualité, comme la Fraternité dominicaine, et la Fraternité des malades. Comme ultime acte d’abnégation, elle avait prévu de faire don de son corps à la recherche médicale.

Paulette Peyrot nous aura quittés peu de temps après la parution du livre de Bernard Descouleurs sur « Le Père Henri Bissonnier (1911-2004): une pédagogie de résurrection ». Une étonnante parenté unit ces deux figures lumineuses d’Evangile : une même spiritualité du service du Christ dans les personnes handicapées, une même action pour accompagner une catéchèse adaptée et pour susciter des structures d’accueil éducatif en faveur d’enfants et jeunes handicapés, une même mission assumée en Eglise avec des collaborateurs également motivés.

La discrétion de Mlle Peyrot n’avait d’égale que sa générosité et sa foi rayonnante, avec son « charisme » auprès des personnes marquées par un handicap. « Pourra-t-on mesurer toute l’étendue de sa générosité et de la compétence de son service ? », questionne un prêtre qui l’a bien connue. Tous ceux qui l’ont rencontrée ou qui ont collaboré avec elle expriment envers elle leur reconnaissance et l’accompagnent de leur souvenir et de leur prière. Une Messe a été célébrée à son intention ce jeudi 4 oct, 18h30, à Gap, à l’église St-Roch, son église paroissiale où elle a si souvent accompagné les jeunes de l’I.M.E. 

                                        Père Pierre Fournier

Publié dans Actualité

Commenter cet article