Rassemblement diocésain des 15 et 16 octobre 2005

Publié le par AS


Samedi 15 octobre 

« Chrétiens dans les Hautes-Alpes, aujourd’hui pour demain » : c’est à cet appel de l’évêque de Gap, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, que plus de 4000 personnes ont répondu le week-end des 15 et 16 octobre derniers au Sanctuaire de Notre-Dame du Laus. Moment de fête, de prière, de réflexion…, ce rassemblement diocésain, préparé depuis près d’un an, a dépassé toutes les attentes.
 

 
 
Les jeunes en marche vers ND du laus
 
Le chapiteau était comble dès le samedi...
 
Dès le samedi après-midi, les bénévoles ont dû faire face à l’arrivée d’un grand nombre de voitures sur le site du Laus. Dirigés vers le chapiteau, les pèlerins ont accueilli Mgr Jean-Michel di Falco qui a traversé le chapiteau en courant, accompagné des 50 jeunes à peine arrivés de Gap à pied. Après avoir ouvert officiellement le rassemblement, il a ensuite accueilli Robert Hossein, sous les applaudissements des participants.

 
Ouverture du rassemblement par Mgr di Falco,
entouré de nombreux jeunes
 
Vue de la "tente de l'Unité"
 
Pendant une heure et demie, le célèbre réalisateur (notamment de « Jésus était son nom ») a proclamé « La Messe sur le monde » du Père Teilhard de Chardin, non sans une certaine émotion. Dans le prolongement de ce texte, le Saint-Sacrement a été exposé pour un temps de prière, permettant à chacun d’assimiler en profondeur ce qu’il venait d’entendre.

 
Présentation de Robert Hossein par Mgr di Falco...
 
... et proclamation de "la Messe sur le monde"


Temps de prière et d'adoration sous le chapiteau
 
Les participants se sont ensuite rendus dans divers endroits du sanctuaire pour un moment de réflexion sur des thèmes très variés (respect de la vie, solidarité avec les personnes handicapées, doctrine sociale de l’Eglise, le sacerdoce, l’éducation religieuse des enfants ou encore le respect de la Création), avant d’avoir la possibilité de visiter les stands des mouvements et services présents sur le diocèse.

 
Temps de réflexion...
 
...et d'échange
 
Au cours de la soirée, le chapiteau s’est de nouveau rempli pour un temps de bal folk animé par le groupe 3T5, puis pour le concert de Didier Barbelivien qui a repris, avec une assemblée enchantée, son dernier titre « Je crois en toi ». Ensuite, Steven Gunnell a donné son témoignage devant un parterre de personnes touchées par la sincérité et la force de ce jeune converti auteur du livre « Des mirages de la gloire aux merveilles de la Foi ». Enfin, le groupe « Ruydo Koriendo » a chanté son répertoire de ska, entraînant les quelque 200 jeunes présents dans un moment de détente bien apprécié.


Bal folk avec 3T5 
 
Ska avec Ruydo Koriendo

 
Didier Barbelivien en concert
 
"Je crois en toi", l'hymne du rassemblement

 
Steven Gunnell donne son témoignage...
 
... longuement applaudi !

A minuit, une veillée de prière animée par les jeunes devant le Saint-Sacrement a permis de clôturer la première journée de rassemblement, dans une basilique pleine, et d’introduire une nuit d’adoration pendant laquelle les fidèles ont déposé leurs intentions de prières ainsi que celles du diocèse, apportées le lendemain à l’offertoire au cours de l’Eucharistie.

 
Veillée d'adoration animée par les jeunes...
 
Suivie d'une nuit d'adoration
 
 
Dimanche 16 octobre
 
La journée du dimanche a été marquée par une grande affluence de personnes, venues non seulement des Hautes-Alpes mais aussi des départements voisins et même de Lyon et Saint-Etienne. Au cours de la matinée, Robert Hossein a donné son témoignage de croyant, répondant simplement aux questions qui lui étaient posées par les participants. Au même moment, Steven Gunnell échangeait avec ceux qui souhaitaient en savoir plus sur la foi qui l’anime après sa conversion et Didier Barbelivien apprenait aux enfants « Je crois en toi ».

 
Visite des stands
 
Stand de l'école catholique Saint-Joseph
 
Puis, jusqu’au déjeuner, les pèlerins qui ne l’avaient pas fait ont pu visiter les stands, d’autres ont profité de la présence de nombreux prêtres pour se confesser ou tout simplement parler, d’autres sont allés prier devant le Saint-Sacrement, et d’autres encore ont profité du beau temps pour se promener sur le site du sanctuaire et pour admirer la vue magnifique qu’ils pouvaient avoir sur les montagnes aux couleurs flamboyantes de l’automne.

 
Vue aérienne du sanctuaire de ND du Laus
 
Vue sur les montagnes depuis le Laus
 
Dans l’après-midi, une procession a conduit les pèlerins depuis la basilique vers le chapiteau où l’Eucharistie a été célébrée. Près de 3000 personnes étaient présentes. Beaucoup ont dû trouver place en dehors du chapiteau en raison du nombre inattendu de participants. Au cours de la messe, après avoir lu un message du cardinal Bernard Panafieu, archevêque de Marseille et métropolitain de la Province dont dépend le diocèse de Gap, Mgr di Falco s’est dit heureux d’une telle affluence au Laus. Il a également fait part du message de la communauté des bénédictines de Rosans envoyé quelques jours plus tôt, assurant le diocèse de leur prière plus particulièrement à cette occasion.

   
Au cours de la procession...


Statue couronnée de Notre-Dame du Laus portée en procession

Au cours de son homélie, Mgr di Falco a en particulier rappelé que « celles et ceux qui pensent que l’Eglise est une vieille dame grincheuse qui dit toujours non, qui juge et qui condamne, se trompent. (…) Les chrétiens ne sont pas des donneurs de leçons mais des frères et sœurs aimants prêts à s’ouvrir à toute souffrance, comme le bon samaritain, animés du désir de panser toutes blessures. (…) Le Christ par sa vie nous a montré que ce ne sont pas les mots qui condamnent et qui tuent qui conduisent à la conversion mais l’Amour ».

 
Au cours de la messe du dimanche 
 
Avant la bénédiction finale, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri et son vicaire général, le Père Félix Caillet, ont remis aux représentants de chaque doyenné la « charte synodale » (dans laquelle l’évêque donne des orientations pour le pèlerinage synodal) ouvrant ainsi officiellement ce « pèlerinage » diocésain qui durera tout au long de l’année à venir.
 
A l’issue de la messe, un chœur conduit par Michel Bernard-Reymond et le Père Jean-Michel Bardet a chanté l’Oratorio Panis Vitae dans la basilique pleine, clôturant ainsi le rassemblement diocésain.

L'Oratorio Panis Vitae
 
Pour retrouver les articles parus à l’occasion de ce week-end, cliquez ici (page en construction).
 


(photos de Luc Meyer, Agnès Delaty et Bernard Prat)

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article